Partagez | 
 

 Voulez-vous danser avec moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 3 Juil - 17:14

Jack leva donc les mains pour signifier qu'il avait compris, qu'il ne dirait plus rien, puisque c'était ce qu'elle voulait. Il roula des yeux, incrédule face à cette réaction. De tout ses coups d'une nuit, même hyper bourré, jamais une fille n'avait réagit de la sorte. Enfin... Pas qu'il s'en souvenait, mais il avait une facheuse tendance à oublier ce qui ne lui convenait pas. Cela incluait les filles un peu trop ronchon, frigides, ou à l'inverse pot de colle. Pour le coup, Jane entrait dans la premiere catégorie à l'évidence, mais avait-il seulement envie de la zapper ? A la base, il aurait dit non, mais si elle continuait dans ce mauvais caractère, il était évident qu'il le ferait. Enfin... Dans la mesure du possible, vu qu'ils risquaient de travailler encore souvent ensemble...

Quoi qu'il en soit, et pendant qu'elle continuait à faire la tornade rageuse dans son appartement, il retourna une pile de linge à la recherche d'un t-shirt. Il savait qu'il aurait sans doute à changer les draps, désormais imprégnés de l'odeur de Jane. Autant il appréciait parfois de conserver la rémanence de ses partenaires, le temps que leur parfum se dissipe de ses draps, mais vu la bonne volonté qu'y mettait la jeune femme, et vu qu'il ne se souvenait de rien - à part quelques vagues impressions, certes agréables mais trop floues pour être valables - ca n'avait finalement aucun intérêt. Autant s'en débarrasser rapidement...

Il trouva finalement ce qu'il cherchait : le t-shirt de son dernier entrainement, qui puait la sueur à 10 m, et qui masquerait les effluves féminines qui l'invitaient à prendre Jane par la taille pour l'embrasser langoureusement et faire en sorte qu'ils aient effectivement un souvenir ensemble. Ca avait finalement valeur de douche froide, qu'il prendrait quand elle serait partie... Il enfila le t-shirt en soupirant - un soupir de dépit, il aurait bien aimé un peu de romantisme, mais c'était grillé - et lorsqu'il eut passé la tête, ce fut pour se trouver quasiment nez à nez avec Jane.

Il posa les mains sur les hanches et la toisa en silence un moment d'un air pénétré, insondable.

" C'est bon, j'ai le droit de parler là ? Tu m'autorises ? " Il croisa les bras sur sa poitrine, mettant en valeur ses pectoraux et biceps, il le savait. Ca l'avantageait, et il sentait bien que cela allait la gonfler. Rien à battre, si elle était d'humeur massacrante, il n'allait pas lui passer tout ses caprices. " Si je devais me rappeler de quelque chose d'hier soir, ce ne serait certainement pas de tes fringues. " Il la balaya de bas en haut avec un sourire en coin volontairement lubrique. " Mais il se trouve que je ne me rappelle de rien. Alors regarde dans le salon, d'habitude, je commence par là... " Sous entendu, je commence à effeuiller mes partenaires sur le canapé. Pourquoi les choses auraient-elles été différentes cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mer 4 Juil - 7:01

Parfaitement consciente de ne pas rendre le matin plus agréable à Jack, elle ouvrit la bouche mais ne dit rien. Elle le dévisagea dans son t-shirt qui ne le rendait sûrement pas moins beau. Lorsqu'il la dévisagea, elle fronça les sourcils. Se permettait-il ? Elle secoua la tête finalement et reprit.

_ Ils n'y sont pas. Je n'ai trouvé que ça.

Elle écarta quelques peu les pans de la chemise qu'elle portait pour montrer son soutient-gorge. Le désignant d'un index, elle fit une remarque, en référence au t-shirt.

_ Au lieu de te chercher une femme pour pas rester seul la nuit, tu ferais mieux de te trouver une femme tout court. Ton linge en serait bien content.

Pourtant, le fait qu'il proclame, lui-même, ne pas se souvenir de la veille, lui fit prendre une mine plus sérieuse. Si Jack n'avait pas plus de souvenirs qu'elle... Comment pourraient-ils reconstituer le puzzle de la veille au soir ? Les bras croisés, elle le dévisagea mais ne su pas soutenir son regard. Quelque chose qu'il dégageait et qui la dérangeait. Elle se frotta les bras et se tourna légèrement. Puis elle se détourna franchement et sortit de la chambre. Un bon café serait sûrement là le meilleur allié à sa mémoire qui jamais ne l'avais encore lâchée.

Dans sa cuisine, elle se mit en quête de choses à grignoter pendant que l'eau chauffait. Consciente de passer pour une impolie qui fait comme chez elle, elle attendrait que Jack lui fasse une remarque. Jusque là, il ne disait rien. Peut-être était-il encore trop soul de la veille mais elle alluma la télé. Les informations, tout ça, c'était son genre de programmes. Un paquet de Corn Flakes entre les mains, l'expression du visage concentré, elle regardait la télé sans même avoir besoin du son. Sûrement l'appel du Devoir qui faisait de Jane ce qu'elle était : quelqu'un d'un peu rustre qui ne saurait penser à autre chose qu'à son travail. Alors quand l'écran fit de la neige, elle garda son corn flakes en suspend.

_ Jaaaack ? Ton antenne déconne...

Elle reposa le paquet et s'approcha de la télé, tendant une main pour la régler jusqu'à ce que cette image s'affiche, bizarre, étrange et peu rassurante. Le bruit même que l'image - indescriptible et peu reconnaissable - faisait, fit sortir Jane de ses gonds. Il recula d'un coup, heurtant le paquet de céréales derrière elle et le faisant tomber. Tout s'étala au sol dans un bruit de papier mâché. Mais déjà, la télé affichait à nouveau une image normale et correcte, laissant une Jansen interdite, collée au comptoir pendant que l'eau bouillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Ven 6 Juil - 7:35

Grand dieu elle allait le tuer. Machinalement, il baissa les yeux sur sa chemise ouverte et se détourna aussitôt, car ce qu'il sentait monter n'était pas très gentleman. Il fit mine de chercher du regard dans la chambre s'il ne voyait pas un vetement susceptible d'appartenir à la jeune femme. Il cherchait du rose, des paillettes, un bout de tissu féminin qui dénoterait dans sa pagaille masculine. Comme d'habitude quoi. Mais il se souvint soudain que Jane portait exactement le même genre de vêtements que lui. Enfin... pas exactement, mais le même type de couleur, de forme... Et que donc sa tenue se mélangeait volontiers avec l'amas vestimentaire que représentait la garde-robe de Jack. Au passage, la porte de la salle de bains entra dans son champ de vision, et la douche froide ne fut jamais aussi attirante qu'à ce moment même.

" Ils sont forcément là. Je ne pense pas que tu te sois déshabillée dans le couloir... "

Quoique deux poivrots pouvaient très bien en avoir l'idée...
Mais il en doutait. Même s'il pouvait parfois passer pour un parfait goujat, il n'en avait pas moins des manières très ancrées, éducation british oblige. Donc il ne restait plus qu'à faire une fouille en règle de l'appartement. Il se positionna à un bout de la chambre et entreprit de ramasser un par un les vêtements épars, les inspecter et les ranger - c'est à dire faire une pile de linge dit "inspecté" groupé dans le même coin de la pièce. Méthodique dans son bordel...

La remarque de Jane sur sa vie dissolue le fit grimacer.

" Avant d'être la femme d'une vie, il y a toujours une étape femme d'une nuit. Alors méfie toi avant de juger... "

Bon, il était un peu hypocrite : il passait beaucoup de temps à papillonner. Mais une part de lui cherchait toujours la future Mme Adamson derrière chaque conquête...

Il regarda Jane tourner les talons et investir sa cuisine. Toutes celles passées par sa chambre et qui n'avaient pas disparues avec les premiers rayons du soleil avaient pour habitude d'investir sa cuisine. Jane ne fit pas exception. Les yeux toujours braqués sur la porte de la chambre, il l'écouta fouiller les placards en quête de son bonheur matinal, et finit par avoir un sourire amusé en secouant la tête, avant de sourire et de reprendre ses recherches. Jane pouvait s'en défendre, elle était une femme comme les autres...
Et, cerise sur le gâteau, en plus du fait qu'elle avait trouvé son paquet de céréales, elle prenait possession de la télé. Attention, dans deux minutes, elle allait demander les clés de son appartement... Tout en continuant de faire la revue des vêtements abandonnés sur le sol, il prêta l'oreille au programme choisi par Jane. Au ton de la voix, le rythme et l'absence de musique, il déduit qu'elle avait choisi une chaine d'informations continues. Magnifique. Lui affectionnait les dessins animés au saut du lit. Rien de mieux qu'un lavage de cerveau matinal pour sortir de sa torpeur, avant de découvrir au travail les dommages de la nuit. Après tout, ils baignaient déja dans un drame permanent. Un peu de légèreté ne faisait pas de mal...

Il finit de trier une pile, mettant la main sur un t-shirt qui n'était pas le sien, quand il entendit l'appel de Jane concernant son antenne. Il allait répondre, mais se rappela qu'il passait par le cable. Il fronca donc les sourcils en posant négligemment le t-shirt sur le lit et entra dans le salon.

" J'ai pas d'antenne, ca devrait... "

Mais il remarqua les céréales en vrac et l'expression de Jane. Quelque chose n'allait pas. Il tourna la tête vers la télé, qui était parfaitement normale, et revint à Jane. Il s'approcha d'elle et posa la main sur son bras, avec son expression de bon soldat alerte, inquiet et prêt à agir.

" Qu'est ce qu'il y a ? "

Il avait légèrement baissé la tête pour être plus à son niveau et mieux croiser son regard, comme pour chercher une réponse directement à la source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Lun 9 Juil - 10:45

Jane se redressa doucement, une expression confuse sur le visage. Elle porta une main tremblante à son nez, près de ses lèvres, comme quand on se sent pas bien, vous savez, ce genre de choses... Secrètement, elle remercie Jack d'être là mais elle aurait préféré pour une fois que quelqu'un voit la même chose qu'elle. Pour l'instant, on la prenait pour folle. Et ceux qui voyaient la même chose qu'elle se refusaient à l'avouer. Dans le cas de Jack, elle ignorait encore dans quelle catégorie il se postait. Elle cligna des yeux et se mit à bégayer.

_ C'est rien... C'est juste que... J'ai cru voir quelque chose, c'est tout.

Inutile de passer pour plus folle qu'elle n'était face à lui. Il en savait déjà bien assez sur elle pour se vanter auprès des copains la prochaine fois qu'il les verrait. Elle réalisa enfin que les céréales s'étaient répandues sur le sol et elle sursauta avant de se pencher pour les ramasser, prétextant combien elle était maladroite quand il s'agissait d'autre chose que d'un fusil d'assaut.

Portant sa main à son front, elle se redressa en secouant la tête. A chaque fois, elle sentait le sang se glacer dans ses veines et à chaque fois, elle avait l'impression que ses poils s'arrachaient d'eux-mêmes de ses bras. La difficulté à déglutir ne l'aidait pas à se calmer mais Jack ne devait pas savoir. Il la prendrait pour une folle, comme les autres. Elle se défit de son étreinte et leva la main pour lui indiquer que tout allait bien. Elle s'appuya sur le comptoir pour se retourner et servir un café qu'elle tendit à Jack avant de faire le sien. Le teint encore pâle, elle releva les yeux vers lui.

_ T'inquiètes pas, je resterai pas longtemps. Mais je ne mets pas un pied dehors sans un café dans la gorge sinon je suis grognon pour la journée.

Quoi, ne l'était-elle pas déjà ? Un regard vers la télé à nouveau normale et elle poussa un profond soupir. Le fait de ne pas se souvenir de la veille, de n'en avoir que des impressions, que des images surexposées, et floues avec des cris et des rires qui résonnent... Elle se sentait perturbée. Et gênée. Puis finalement, elle éteignit la télé. cette chose maléfique la rendait bien trop nerveuse, elle prendrait les nouvelles en route. Puis le silence retomba. Elle observa la fumée s'échapper du liquide sombre et bouillant.

_ Ce n'est pas dans mes habitudes, tu sais ? De me retrouver dans ce genre de situation incontrôlée ou... De boire jusqu'à ne plus avoir de souvenirs de la veille et encore moins de me retrouver dans le lit de quelqu'un d'autre ! Quand c'est le cas... C'est que c'est voulu. Je ne suis pas de ces filles-là qui...

Elle agita son poignet dans une moue de dédain.

_ Tu vois... Font ça par-dessus la jambe parce qu'elles s'ennuient, qu'elles ont besoin d'argent ou que sais-je encore. C'est ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 9:45

Jack scrutait Jane à la recherche d'un indice sur ce qu'elle ne lui disait pas et qui l'avait bouleversée. Il tourna à nouveau la tête vers la télévision, mais elle ne débitait que les nouvelles du monde - qui n'avaient rien de bien nouveau, chaque jour avait son lot de drames, de guerre et de faits divers sans intérêt. Il revint ensuite à Jane, l'air pas forcément convaincu par ce qu'elle disait : il connaissait les bruits de couloir à son propos - ce n'était pas pour rien qu'il avait décidé de s'occuper d'elle la veille - mais il n'y accordait aucun crédit. En tout cas, pas en l'état. Il croyait ce qu'il voyait, pas les ragots de piliers de bar ou les médisances des supérieurs constipés. Il voulait se faire sa propre opinion, et pour ca, il fallait se rapprocher d'elle. Bien sur, il n'avait pas pensé s'en rapprocher autant, encore moins tout en oublier... Mais indéniablement, ca lui permettait de bondir rapidement en premiere ligne pour en avoir le coeur net.
Or voila qu'il se passait peut être quelque chose, mais qu'elle éludait le probleme. Pouvait-il lui en vouloir, vu le crédit que les Templiers accordaient à Jane ? Certes non. Mais le regard qu'il laissa trainer sur la jeune femme en disait suffisamment : il n'était pas complètement dupe.

Il prit le café que lui tendait Jane en la remerciant et s'appuya sur le comptoir de la cuisine, sans cesser de la scruter d'un air inquisiteur.

Qu'elle s'excuse de trainer un peu avant de partir lui arracha un sourire amusé. Il secoua la tête en réponse.

" Laisse tomber. Je ne sais peut être pas ce qu'il s'est passé en fin de soirée - ou en fin de nuit - mais je suis sur d'une chose : quand je ramène une fille chez moi, c'est pas pour la ficher dehors au lever du jour. Bon, sauf si elle a été naze. Mais vu que je ne me souviens pas de ton niveau... " Il haussa les épaules. " .... je ne vois pas pourquoi je te collerais à la porte. " Nouveau haussement d'épaule avant de poursuivre. " Nan, quand c'est juste un coup comme ca, soit on reste à la boite et on s'enferme dans les toilettes, soit on finit chez elle. Ici... Tu pourras te vanter, c'est pas toutes les nanas qui ont franchi ma porte ! Alors fait comme chez toi. En plus, tu peux pas te barrer dans cette tenue... Quoique si ton pantalon tombe à l'exercice, ca risque d'en faire rêver plus d'un... "

Quant à lui, il continuait de se sentir frustré de n'avoir aucun souvenir de la nuit passée, d'autant que les témoins ne devaient pas manquer pour témoigner qu'ils étaient partis ensemble et beurrés... Il avait une réputation qu'il avait certes construite par ses actes, mais qu'il n'avait pas contribué à répandre : il n'était pas un vantard. Il ne niait certes pas quand on lui posait des questions, mais il avait, en plus d'une certaine humilité quant à ses exploits - y compris sexuels - un respect des femmes, même celles dont il ne partageait l'intimité que quelques minutes dans des toilettes de bar sordide. Il ne s'étalait donc pas trop et s'efforcait de tempérer les blagues scabreuses de ses pairs.
Alors quitte à se faire chambrer, il aurait préféré pouvoir se rappeler si le moment avait été bon ou non. Il pariait sur bon, convaincu que la jeune femme cachait une déesse nocturne sous ses airs renfrognés. Mais ce n'était qu'une supposition...

Il but une gorgée de café en soupirant légèrement tout en l'écoutant poursuivre. Et là, il sourit franchement.

" Sérieux, tu devrais te lacher un peu... Ca n'a rien de ridicule et si tu t'en souvenais, je suis sur que tu réaliserais que même avec de parfaits inconnus, ca peut valoir le coup. Des fois même, c'est carrément mieux : quand tu connais pas, il n'y a pas de pression. Juste le plaisir. Et ca, c'est bon... " Et il conclut avec son sourire séducteur, qui lui permettait souvent de conclure. Frustration quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 10:35

Tout au long de son petit laïus, Jane le dévisagea avec un air... presque de dégoût. Osait-il vraiment la mettre dans un panier avec d'autres femmes alors que pour elle, il n'était qu'une erreur ? Elle fit une grimace et fronça les sourcils en l'observant. Puis, quand il eut fini, elle recula doucement la tête et se retint de se moquer de lui ouvertement.

_ Oh mon dieu, tu crois vraiment ce que tu dis ? J'aime autant te dire que ce que je sais, c'est que c'est pas avec ça que tu m'as attirée ici.

Elle le toisa de haut en bas avec un regard de dédain, le sourcil haut puis porta son mug à ses lèvres pour en boire une lichette brûlante. Elle lui passa à côté pour continuer de chercher ses vêtements.

_ Si moi je peux me vanter, tu seras gentil de ne pas faire de même. Je tiens plus à ma dignité et à ma réputation que toi à la tienne. De plus, on n'accorde moins de crédits à une femme qu'un homme, surtout quand celle-ci porte une arme plus grosse, plus lourde et plus puissante que tous vos pénis réunis !

Elle tourna la tête vers lui et le sonda d'un air de dire "Pas vrai, que j'ai raison ?".

_ Tu aurais tort de me prendre pour ce que je ne suis pas. Je ne suis pas comme toi, ni comme toutes ces femmes que tu ramènes ou que tu coinces je sais pas où !

Et cette fois, elel explosa en se retournant franchement vers lui. Pas de public, juste eux. Et elle avait un très fort opinion à partager avec lui.

_ Tu... Tu ne te rends même pas compte de la réputation que tu te donnes à toi-même ! Au final, aucune femme ne songe à tomber amoureuse de toi ! Tu n'es rien de plus qu'une proie de plus sur un tableau de chasse, comme elles le sont pour toi ! En quoi est-ce glorieux ? En quoi est-ce... digne d'un Templier ? Franchement ! Au final, je me retrouve ici, sans savoir comment ni pourquoi avec un simple message qui dit "C'était super hier soir de te voir t'amuser ! T'as pas trop mal aux cheveux ? Au fait, qui a gagné !". Tout le monde va croire que je suis la suivante sur la liste et que demain, il y en aura une autre parce que... Parce que c'est JACK ! Un Don Juan, un Casanova, le Henry VIII des temps modernes ! Le François 1er de la Cour ! Ces hommes là sont morts d'avoir trop fréquenté de femmes sorties de nulle part simplement parce que ça les amusait.

Elle le toisa avec si peu d'admiration qu'on en ressentait une profonde déception. Elle secoua doucement la tête enel dévisagea et balaya l'air d'une main en se détournant. Elle posa son mug sur la table basse et entreprit de virer les coussins du canapé un à un, redevenant rouge. Elle avait visiblement un problème avec lui personnellement, plus que le fait de se lâcher.

_ Quand je pense que je me suis faite embobiner comme les autres ! Moi !

Un bruit de clés se fit entendre en tombant sur le sol et elle se redressa fièrement pour montrer son bien : les clés de chez elle - et de sa voiture - avant de reposer un pied au sol pour se relever. Puis elle haussa les mains, les clés rebondissant sur ses doigts.

_ Tu vas pouvoir crier, comme pour les autres, "Choueeeette, je me suis tapé l'ancêtre d'Ecosse ! Celle qui voit des choses..." Et comme ça, tu pourras répondre à pleinnnnn de questions que les gens se posent. "Coool, analysons le soldat au fusil." Tu pourrais être un mec bien, Jack. Tu pourrais être tout à fait autre chose, les gens pourraient te regarder pour d'autres raisons qu'un vulgaire tableau de chasse avec plein de cases encore vides malgré un nombre incalculables de remplies. Mais non ! Tu veux être celui dont on dit qu'il a un beau cul ! Ou celui dont on dit qu'il s'est fait telle ou telle femme la nuit dernière, voire... DEUX À LA FOIS POURQUOI PAS !

Elle montra d'un coup la porte d'un bras tendu.

_ Mais non ! Tu préfères jouer les rapports de force ! Je me souviens pas de grand chose mais ça oui ! Ca t'a bien éclaté de me faire croire à un jeu où tout ce qui t'intéressait, c'était de me mettre au tapis hier soir, pour affirmer ta supériorité devant les autres comme un gorille qui se fait respecter d'une meute de loups ! MOI j'ai une place à gagner. Toi, tu devrais te contenter de garder la tienne ! Si tu veux qu'on parle de toi pour tes prouesses sexuellodramatiques plus que de tes dons de soigneur, bien t'en fasse ! La vie, c'est pas uniquement une suite de cuisses qu'on écarte avec le pouce parce qu'on le peut !

Un poil hystérique, peut-être ? Jane souffla un bon coup en jetant un coussin sur le canapé pour le ranger. Elle serra les dents et secoua la tête en portant une main à ses cheveux. Cracher ce qu'elle avait sur le coeur depuis un moment, à chaque fois qu'elle le voyait, au Creuset ou ailleurs, voilà qui lui avait fait du bien. Dégoûtée, elle était, de le voir comme un paon enfariné au milieu de tout ce monde et de regarder toutes ces femmes - ou presque - mortes d'amour pour lui alors qu'elles n'étaient qu'une de plus pour lui.

_ Mais grandis, un peu, bon sang, Jack !

Nope... Jane en avait lourd sur le coeur mais maintenant qu'elle avait tout expulsé, elle se questionna sur le pourquoi était-elle à ce point touché par cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 14:31

Le sourire de Jack se décomposa progressivement dans une expression d'incompréhension totale. Qu'est-ce qu'il lui prenait, alors qu'ils passaient un bon moment, qu'il la sentait complice et donc à même d'apprécier une conversation décomplexée ?
L'air interloqué, il la suivi du regard et, alors qu'elle ne pouvait pas le voir, ouvrit les bras et marmonna un "qu'est-ce que j'ai dit ?" inaudible et incrédule. Pour reprendre son sérieux dès qu'elle se tourna à nouveau face à lui.

Il l'écouta avec attention et sentit progressivement la moutarde lui monter au nez. Elle se prenait pour qui, sa mère ?! C'était la dernière qui lui avait demandé de grandir. Les autres finalement ne s'était jamais vraiment plaintes de lui - pour autant qu'il le sache - sinon les bandes de copines qui avaient tenté de se l'attacher se seraient arrêtées au bout de la deuxième. Or il s'était envoyé des groupes de copines entiers. Pour une nuit ou quelques semaines, les choses s'étaient toujours passées en douceur, pour autant qu'il en savait. Quant aux vantardises... Ce n'était pas lui... Ces accusations alors qu'elle ne le connaissait pas, et que lui ne l'avait pas jugée pour la même raison, lui chauffait gentiment les oreilles.

" D'abord, tu vas me faire le plaisir de rabattre ton complexe d'infériorité mâtiné de complexe du penis vite fait ! Il n'y a qu'une seule personne ici qui attache la moindre importance à la taille du calibre, c'est toi ! Si tu te sortais un peu le nez du nombril, tu te rappellerais que la plupart des gars avec qui tu t'entraines ont un calibre inférieur au tiens et qu'ils n'en ont rien à secouer ! Et si t'en es à t'en prendre à moi, je te rappelle que mes lames sont les plus courtes de l'unité. Mais merde mais pourquoi je rentre dans cette connerie ? "

Il secoua la tête devant l'insensé de cette discussion. Il ne comprenait pas en quoi Jane pouvait se sentir menacée pour toujours tout ramener à un sexisme primaire qu'il ne pratiquait pas, y compris quand il était question de sexe ou de combat. Pour lui, il y avait les gens compétents et les autres. Il respectait les uns, ignorait les autres. En l'occurence, Jane méritait le respect, en tout cas dans son domaine.
Quoi qu'il en soit, il renoncait à lui faire entendre raison, ce n'était pas le sujet.

" Et puis qui tu es pour me faire ce genre de déballage ?! S'il y a quelqu'un ici qui prend l'autre pour ce qu'il n'est pas, c'est bien toi ! Tu crois me connaitre ? Et sur quoi tu te bases pour porter le moindre jugement sur ma vie ou ce que j'en fais ?! Alors pas que tu aies le moindre droit de regard sur ce qui fait ma vie, mais ca te fera une belle jambe de savoir que chacune de ces filles a compté pour moi ! Que je me souviens de chacun de leurs noms et que ce qu'elles ont pu me dire ou ce qu'on a pu faire, il n'y a que moi qui le sait ! Ce que tu crois savoir de moi, ce sont les autres qui le colportent et qui font des suppositions ! "

Il s'arrêta pour reprendre son souffle, mais pas assez longtemps pour qu'elle puisse envisager de l'interrompre. Tout en parlant, il s'avancait vers elle, l'air passablement énervé. Il n'avait pas envie de lui parler de sa famille, qui s'évertuait à vouloir le marier pour perpétuer le titre de Lord Of Haverhill, ni de ce qu'il recherchait vraiment parmi toutes celles qu'il avait pu croiser plus ou moins longtemps. Il n'était pas sur de le savoir lui-même. Mais il chose était sure : il n'avait rien à voir avec certains des connards qu'il connaissait, qui s'envoyait des filles pour le sport et se foutaient d'elles ensuite.
C'était teinté d'une pointe d'hypocrisie, il en était conscient : il tenait les comptes de celles qu'il avait amené dans un lit - ou sur un rebord de lavabo, un mur de WC ou une botte de foin - et s'enorgueillissait de ses succès. Mais pour lui-même avant tout. Et prenait soin de chacune de ces filles toujours avec respect.

" La différence entre toi et moi, c'est que moi je sais ce que je vaux, et je me moque de ce qu'en pense les autres ! "

Il pointa l'index en direction de Jane avant qu'elle ne proteste.

" Je sais que c'est vrai, sinon tu te ficherais des éventuelles questions qu'on me poserait sur toi ! Mais tu passes le plus clair de ton temps à accorder de l'importance aux connards qui pourraient parler dans ton dos, et ca te bouffe, et ca te pourrit TA réputation plus que la mienne ! Tu crois que je me suis adressé à toi hier soir pour te rabaisser ou pour te foutre au pieux ?! N'importe laquelle des groupies du Crucible m'aurait couté moins cher et aurait été remise dans la rue en 10 fois moins de temps si j'avais juste eu envie de ridiculiser quelqu'un d'autre que moi ! "

Il secoua la tete tout en continuant de se rapprocher.

" Si tu attaches tellement d'importance à ta réputation, tu ferais mieux de te remettre sérieusement en question ! Tu n'avais déja pas la cote avant, mais ce qu'il t'es arrivé n'a rien arrangé ! PERSONNE n'est de ton côté, parce que ces abrutis parlent, écoutent et croient ! Les mêmes par lesquels tu t'es sans doute fait un plaisir de brosser mon tableau ! Sauf que moi, je ne les écoute pas ! Je suis venu en ami hier soir, ce qu'il s'est passé n'était pas prémédité, mais c'est fait ! Et il n'a jamais été question d'embobiner qui ce que soit ou peut importe quel genre de connerie que tu crois ! Je comptais faire ca tranquille, parce que t'adresser la parole parait aussi facile et simple que d'enlever son os à un pitbull ! Parce que si j'étais venu te parler directement de ce qui se dit sur toi, tu aurais été encore plus désagréable que ce que tu as été hier soir ! Parce que ca oui, je m'en souviens moi aussi ! Tu as été aussi aimable qu'un rouleau de PQ usagé !! "

Nouvelle inspiration.

" Donc maintenant, c'est simple, si tu veux rester dans ton coin à bouder parce que personne ne t'écoute alors que tu n'as jamais rien fait pour copiner avec qui que ce soit, vas-y ! Je te retiens pas ! "

Il s'était arrêté à 2 cm d'elle, le nez baissé pour plonger ses yeux bleus - furax à cet instant - dans ceux de Jane, et il désigna la porte dans la foulée. Il laissa un silence le temps de rabattre son bras, se demandant s'il n'allait pas l'embrasser dans la foulée, histoire de faire baisser la pression, d'autant que là, il avait foutrement envie d'elle. Mia sil laissa tomber aussitôt. Si c'était tout ce qu'elle pensait de lui, alors ca n'en valait pas la peine, et ce n'était pas plus mal qu'il ait tout oublié. Il ressentit une pointe d'amertume en réalisant qu'il s'était sans doute trompé sur elle, et cela se vit dans son regard.

" J'ai besoin d'une bière. "

Il lui tourna le dos, contourna le comptoir et ouvrit le frigo, restant un moment interdit en en regardant le contenu. Puis il se pencha et attrapa deux choses.

" Tiens, je crois que c'est à toi... "

Une bière à la main, il se redressa pour jeter à Jansen ce qu'il avait dans l'autre : un t-shirt à la coupe visiblement féminine. Il posa la bière sur le comptoir et sortit du frigo un soutien-gorge, un slip et un pantalon qu'il posa sur le comptoir avant d'ouvrir sa bière. Comment ces vêtements avaient pu arriver là, c'était un mystere...
Le côté risible de la chose en tout cas atténua la colère froide de Jack, mais pas au point de le faire rire - ce qu'il aurait fait si Jane ne l'avait pas agressé de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 15:06

Pour une partie de la joute, elle parla par-dessus de lui en cherchant à élever le ton, du moins au début.

_ Je ne brosse pas ton tableau avec qui que ce soit, c'est l'image que tu renvoies ! Je ne m'amuse pas à dresser la liste de celles qui parlent de toi pendant les entraînements ou même dans la rue ! Je ne pense pas que ce soit une bonne chose que tu laisses ce genre de choses se dire et se faire sans que ça ne te semble excessif !

Pourtant, sur la suite, elle crispa la mâchoire. C'était à elle d'entendre des mots peu appréciable et un ton qui lui arrachait les tripes de se retenir de répondre. Heyyy dans un sens, il n'avait pas tort. Dans l'autre, elle n'aimait... pas du tout. Mais pas du tout du tout. Et plus il s'approchait d'elle, plus elle fulminait à l'intérieur en se retenant d'exposer. D'ailleurs, son invitation à partir lui fit de l'oeil, juste pour la forme. Elle planta ses yeux dans les siens, le défiant de la même façon. Pourtant, elle resta sans bouger, sans réagir, ne sachant ce qui serait mieux ou moins bien dans cette situation. Elle garda les lèvres pincées jusqu'à ce qu'il émette l'hypothèse de la bière. Et elle soupira.

_ Il est 9h du matin, Jack.

Ce à quoi, finalement, elle leva une main et détourna la tête. Quand il l'interpella à nouveau, elle eut juste le temps d'intercepter son débardeur puis elle haussa les sourcils en regardant le reste, extirpé du frigo. D'un pas vif, elle vint chercher le tout et le toisa à nouveau, purement moqueuse mais pas avec le sourire.

_ Un vrai gentleman, ça c'est certain.

Elle se détourna pour aller s'habiller et à mi chemin, elle s'arrêta, les affaires dans les bras. Elle réfléchit une seconde en silence avant de reprendre, la voix basse.

_ Personne ne t'a demandé de me donner ta pitié ou du crédit à ce que disaient les autres. Je ne leur en donne pas plus pour toi. Mais...

Elle s'humecta les lèvres et se retourna lentement pour le regarder.

_ Moi au moins, ce que je pense de toi, je te le dis clairement. Je passe pas par les autres pour forger mon opinion. Je me sers pas non plus de petits subterfuges qui nécessiteraient un "merci" parce que ça vient de toi ou je sais pas quoi encore. Maintenant, au moins, tu sais à quoi tu ressembles d'une vue extérieure. Unité ou pas unité, on s'en fiche. De toi à moi ? C'est pas très joli. Avoir une réputation de tombeur, ça vaut pas mieux que la mienne, Jack. Mais je te rassure, je n'écoute pas les autres. Je m'en méfie. Et je me suis méfiée de toi comme des autres parce que c'est mon job. J'ai été entraînée pour ça. C'est mon travail de ne pas faire confiance aux inconnus qu'ils soient vêtus de rouge ou non. Quant à ces abrutis, la plupart d'entre eux voient les mêmes choses que moi mais ils veulent juste pas y croire, c'est tout. Mais ils tremblent... De la même manière que moi. La différence, c'est qu'ils ont pas de lame assez longue à montrer dans leur cas.

Elle acquiesça doucement et baissa les yeux.

_ Je vais m'habiller.

Et elle s'en retourna vers la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 20:36

Il n'aimait pas foirer avec une fille. Or là, il avait foiré avec Jane plus qu'il ne l'avait jamais fait. D'habitude, il foirait avant de coucher, donc ca n'avait guère d'importance. Là, c'était plus problématique : ils avaient créé un lien, mais ignoraient tout de sa nature, perdue dans les vapeurs d'alcool. Et ce lien imprécis rendait les choses beaucoup plus difficiles. Trouver les vêtements de Jane dans le frigo n'allait pas aider. Il haussa cependant les épaules comme si c'était parfaitement normal, juste pour la faire bisquer.

" Plains toi... Tu avais peut être chaud, et j'ai proposé de te les garder au frais... "

Ce n'était en tout cas pas du tout ce qu'il avait envisagé la veille... Il voulait juste passer un bon moment et trouver un prétexte pour lui parler.

" Ok c'était peut être idiot comme approche, mais tu devrais avoir l'honnêteté d'admettre qu'avec une approche frontale, tu m'aurais remballé tout aussi directement ! Vu la haute opinion que tu as de moi, je le répète, tu ne m'aurais rien dit ! Rien sur rien ! Et ne me dit pas que tu ne t'es pas amusée ! Enfin... jusqu'au black out... "

Il la suivi en martelant du doigt.

" Moi aussi figure toi, je me forge ma propre opinion ! C'est pour ca que je voulais te voir ! Pas pour me contenter que de ceux qui te traitent de tarée, d'illuminée, de menteuse ou que sais-je encore ! Bon sang, arrête de me traiter en ennemi, parce que c'est pas le cas ! La méfiance, c'est bien, mais faudrait voir à pas tourner à la parano ! "

Il s'arrêta à la porte de la salle de bains et parla à travers elle.

" Je suis pas le pauvre macho que tu imagines, alors arrête ton cirque ! T'as rien voulu me dire, mais tu n'as pas renversé les céréales pour rien ! "

Il se campa devant la porte, les bras croisés, de telle sorte que lorsqu'elle sortirait, elle se heurterait directement à lui. Il poussa aussi un profond soupir. Qu'est-ce qu'il ne donnerait pas pour une matinée au lit à cocooner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 10 Juil - 22:59

D'un coup, elle rouvrit la salle de bain, n'ayant encore enlevé que son pantalon sans avoir changé de débardeur. Et pour cause... Elle lui jeta presque à la figure.

_ Je ne dis pas que tu es macho, je dis que tu renvoies une mauvaise image de toi. Ca pue la bière et un alcool que je ne saurais pas reconnaître donc je te pique ta chemise. J'espère que tu n'y verras pas d'inconvénient parce que je ne sors pas dans la rue avec ce truc sur les fesses, c'est hors de question.

Avec Jane, rien n'était facile. Ni les matins, ni les soirs... Son célibat poussé au vice n'était rien comparé à la raison de celui-ci. Mais les quelques mots de Jack la laissèrent tout de même interdite et elle secoua la tête.

_ Pourquoi ? Qu'est-ce que ça change ? Qu'est-ce que ça peut bien changer pour toi de savoir ce que je vois et ce que je ne vois pas, ce que je veux te dire que je vois et ce que je ne veux pas te dire que je vois pas ! Rien du tout ! Ce n'est même pas comme si on bossait ensemble. On se cotoie, on bosse pour les mêmes personnes, mais on n'est jamais sur les mêmes missions. Jack, je ne suis pas une curiosité à qui la gaffe réussit, d'accord ? Je n'ai pas besoin qu'on vienne se questionner sur qui a tort ou qui a raison. Je suis là pour faire mon boulot et je suis bonne dans ce que je fais, c'est pour ça que j'ai été recrutée. Pas pour le nom que je porte qui, aujourd'hui, n'a aucune valeur, même ici.

Elle se recula de quelques mètres et attrapa son pantalon pour l'enfiler avant de sauter dedans pour fermer les boutons puis elle se rapprocha de lui en haussant les sourcils.

_ Qui est vraiment venu me voir hier ? L'agent Templier, le médecin conscentieux ou bien l'homme un peu trop curieux ?

Elle croisa les bras et s'épaula contre l'encadrement de la porte, curieuse à son tour.

_ Donne-moi une bonne raison de ne pas te considérer comme un ennemi. Pourquoi tu ne poses pas directement tes questions ? Regarde, je suis là, je t'écoute... Je dois prendre un rendez-vous sur le divan ou bien... ne te méprends pas, je ne suis pas agressive, je suis sceptique. Tu as visiblement décidé de t'intéresser à moi, subitement, sorti de nulle part, je voudrais savoir pourquoi ! Je voudrais savoir pourquoi je me suis réveillée chez toi, ce matin, avec uniquement des impressions, des sensations mais aucun réels souvenirs de la veille. Pourquoi, Jack, dis-moi pourquoi !

Il était impossible, pour Jane, de comprendre pourquoi il avait décidé tout à coup de la regarder. Pour elle, l'homme à femmes avait laissé place à un médecin cherchant à sauver une vie pour se donner bonne conscience. Et comment appelait-on tout ceci ? Orgueil et préjugés ! Mais alors qu'elle fixait Jack avec autant de curiosité que de défi, les sourcils hauts, son portable se mit à vibrer et un grésillement se fit entendre, non loin d'eux, depuis la table de nuit. Jane fronça légèrement les sourcils jusqu'à ce qu'elle entende les, désormais familiers, "Trouve-la... Sauve-la..." de la voix d'une petite fille à peine audible dans l'Interférence Statique. Elle pencha lentement la tête pour voir le portable clignoter et elle déglutit en relevant progressivement les yeux sur Jack. Elle saurait très vite s'il entend la même chose que lui mais jusqu'à présent, jamais l'Interférence n'avait encore touché à son téléphone. Et elle en était blême. Où que soit celui de Jack... Il envoyait ce même appel, en boucle pendant quelques secondes avant de simplement s'arrêter. Le grésillement disparu et tout redevint à nouveau normal. Mais Jansen ne bougea pas, ses yeux dans ceux de Jack, se retenant de se mettre à trembler comme une feuille. C'était la preuve qu'elle attendait : sa réaction face à ce qu'elle voyait et entendait que les autres se refusaient à accepter, malgré ses insistances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Jeu 12 Juil - 18:07

Il eut un mouvement de recul en recevant le t-shirt de Jane dans la tronche et le rattrapa avant qu'il ne finisse au sol.

" L'autre alcool, c'est sans doute la vodka qu'on s'est envoyé hier... Mais je t'en prie, c'est pas comme si je portais des chemises tous les jours... Et quand tu auras compris que je m'en moque, de mon image... Je sais ce que je vaux, et ceux qui me connaissent vraiment le savent aussi. S'il s'en trouve des assez crétins pour s'arrêter ce qu'ils voient, c'est pas mon problème ! "

Il tendit le t-shirt en direction de Jane.

" Tu veux que je te le lave aussi ? " Dit-il d'un ton sarcastique.

Avant qu'elle ait eu le temps de répondre, il balanca négligemment le t-shirt de Jane sur le lit. La remarque de Jane concernant son nom lui arracha une grimace. Lui avait été recruté pour son nom. Parce que son père était son père, parce que chaque génération avait son Adamson dans l'élite des Templiers. Ce n'était pas pour rien qu'il avait pris un pseudonyme : son nom avait de la valeur ici, et il ne voulait pas de ce prix. Il voulait être considéré pour ce qu'il était, non pour ce que ses ancêtres avaient été. Et il y avait plutôt bien réussi : il était un bon agent et avait une bonne réputation auprès de ceux qui avaient pu travailler avec lui. Ca lui suffisait. Bien sur, le jour où il devrait assumer ce nom se rapprochait à grand pas, mais pas encore. Et certainement pas en commencant face à une Wallace dont l'héritage devait peser à peu prêt aussi lourd que le sien. Du moins c'était son opinion.
En tout cas, avant de répondre, il poussa un soupir.

" Je te l'ai dit, je vais le répéter, je suis venu en ami, d'abord pour te changer un peu les idées parce que tu es triste comme les pierres et que ca me gave, et que ca fait aussi partie du boulot. Si tes coéquipiers sont pas foutus de faire preuve d'esprit de corps, alors ce sont des cons. C'est pas une question de pitié, de curiosité ou n'importe quelle débilité qui pourrait te traverser l'esprit. C'est de la camaraderie, qu'on aurait du avoir à ton égard depuis longtemps. Ensuite parce qu'un Templier évoque un grave problème et que personne ne semble y prêter attention ni répondre aux questions qu'on peut leur poser. Le soin qu'ils prennent à minimiser ce que tu rapportes est trop suspect. Alors je suis venu à la source. "

Il reprit un air mécontent.

" Ca va ? Rassurée ? Bordel, si tu considères ceux qui sont dans ton camp comme des ennemis, faudrait te poser des questions ! "

Il ouvrait la bouche pour poursuivre quand il entendit l'Interférence. Sourcils froncés, il tourna la tête en direction de son portable, posé sur le buffet du salon et visible depuis leur position. Il entendit la voix mais n'en compris pas les paroles. Mais indéniablement, il se passait quelque chose. Il revint aussitôt sur Jane et croisa son regard anxieux, comprenant que cette manifestation avait tout à voir avec les problèmes qu'elle évoquait.
Sans rien dire, le visage fermé, il fit les quelques pas qui le séparait du meuble et de l'appareil, qu'il manipula rapidement pour confirmer qu'il ne s'agissait pas d'un appel en absence et que son téléphone n'était pas simplement foutu. Mais l'écran n'affichait rien.

Un instant, il resta le dos tourné à Jane, continuant de regarder son téléphone sans le voir.
Jack n'était pas du genre à se voiler la face, ni à nier les évidences. Pas quand elles étaient aussi manifestes. Il ignorait ce que les autres savaient, mais il ne pouvait pas mettre en doute ce qu'il venait de voir. Sa décision fut donc vite prise : il fallait effectivement découvrir ce que cela cachait, et qu'importe ce qu'en pensait la hierarchie. Son côté rebelle s'en réjouit d'ailleurs : cela faisait longtemps qu'il n'avait pas provoqué les autorités. Et dans tous les cas, il avait un nom à faire valoir, qui ouvrait beaucoup de portes, si ce n'est toutes, dans la nébuleuse Templière. Il répugnait à l'utiliser, mais cela pouvait en valoir la peine.

Sa courte réflexion faite et sa décision prise, il se tourna vers Jane d'un air décidé et chercha la confirmation de ce qu'il avait déduit. Il tendit le téléphone vers elle et lui demanda :

" C'est de ce genre de choses que tu parlais ? Tu as pu en apprendre plus à ce sujet, ou c'est au point mort pour l'instant ? "

un pour l'instant qui voulait dire beaucoup : il allait faire bouger la machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Jeu 12 Juil - 23:44

Voilà qui arracha un sourire à Jansen. Mais il n'était toujours pas sorti d'affaire : elle n'avait toujours pas pleinement confiance en lui. Comment le pourrait-elle, elle ne le connaissait pas. Quand il s'occupa de son téléphone, confirmant donc qu'elle n'était pas folle, elle s'approcha du sien en rentrant la chemise dans son pantalon. Inutile de regarder pour sa part, elle savait parfaitement qu'il n'y avait rien d'autre à voir. Tout était rentré dans l'ordre : mais jusqu'à quand ? Elle rangea son appareil dans la poche arrière de son pantalon et releva la tête lorsque Jack lui adressa à nouveau la parole, lui tendant son téléphone. Elle prit ce dernier et releva les yeux sur lui pour acquiescer silencieusement. Elle étudia l'écran et haussa les épaules avant de lui rendre.

_ C'est toujours comme ça. Télé, écran de pub dans la ville, téléphone... radio... Tout ce qui est électronique est victime de l'Interférence Statique.

En soupirant, elle haussa les épaules et plaça ses mains dans les poches arrières de son pantalon avant de sortir l'une d'elle pour ponctuer sa phrase.

_ Je ne sais pas trop. Entre ceux qui, manifestement, n'entendent rien ni ne voient rien et ceux qui ne veulent pas passer pour fous, je ne sais pas bien encore quoi et qui croire. Le responsable informatique fait partie de ceux qui entendent et voient les images. Il est très sensible à tout ça et ses enfants aussi... C'est eux qui l'ont alerté, ils étaient terrorisés. Il cherche encore d'où vient le problème mais pour l'instant... Il n'a rien trouvé. Nous avons tenté de recouper les caractéristiques de l'enfant avec des disparus mais rien n'en est ressorti encore. Une fois, j'ai entendu le nom d'April Ryan. Mais quand j'ai fait des recherches, j'ai découvert que cette femme a été déclarée morte par le Conseil de Venise il y a bien 5 ans de ça. Son dossier est vierge. Du moins... C'est ce qu'ils veulent qu'on croit. Mais nous manquons de moyens... Un système aussi perfectionné appartient aux Illuminati. Nous ne sommes pas équipés pour ce genre de recherche. Quant à capter le signal quand l'Interference agit, c'est impossible, le piratage est bien trop court.

Jansen inspira profondément et haussa les sourcils avant de reprendre, la tête dans les épaules.

_ Jusqu'à présent, le Conseil de Venise déclare que cette Interference est l'oeuvre de pirates civils. Des rebellions ou simplement des radios libres dans les villes les plus touchées par la Souillure. Lors d'un courrier, le Conseil a aussi émis l'hypothèse qu'il pouvait s'agir d'une manipulation de la Souillure. Comme ils ne sont pas encore en mesure de déterminer exactement ce qu'elle est et quelle est son influence sur notre monde et bien...

D'un air ironique, Jane haussa les épaules. Puis elle ressortit son téléphone pour chercher quelque chose et se rapprocha de Jack pour s'arrêter à ses côtés et lui montrer en lui tendant l'appareil.

_ Récemment, j'ai reçu cet article d'une source anonyme. C'est un journal du net un peu particulier mais je parie qu'il est affilié à une de nos Sociétés. Peut-être des Phéniciens... Tu sais, les marchands, et tout ça, ceux qu'on entend jamais parce qu'ils obéissent bien.

Elle releva les yeux sur Jack en continuant de ponctuer ses phrases de ses mains. Ah, il voulait qu'elle parle ? Et bien voilà.

_ Certains aiment à penser que les Phéniciens sont, pour certains, des pirates. Et que ça, c'est leur manière de lancer une rebellion contre les différentes factions. Sur ce site, ils ont posté ceci dernièrement mais je l'ai reçu individuellement aussi.

D'un doigt, elle fit apparaître l'article et retira sa main doucement pour laisser le champs libre au médecin.

_ Ils disent qu'un contingent du Dragon n'est jamais rentré à la base le mois dernier. Envoyés en mission à Newport, l'équipe n'est jamais rentrée à la maison. Dans l'article, le rédacteur dit qu'ils étaient partis à la source du signal de l'Interference. Mais plusieurs commentaires interviennent en contredisant l'article. Comme quoi, le signal est intraçable, certains technocrates n'ont même pas réussi à le cibler plus de 5 secondes.

Après quelques secondes d'hésitation, Jane desserra son poing et décida de faire confiance à Jack, pour une fois.

_ Jack... Il se passe quelque chose. Les Templiers sont accrochés à leur histoire et à leurs traditions, quoiqu'en dise Sonnac. Des Templiers des temps modernes, d'accord mais personne ne peut oublier d'où on vient. Pour les petits nouveaux, c'est facile... Mais ma famille a directement été liée aux Templiers, je ne peux pas négliger ce lien, même 800 ans plus tard ou presque ! La statue de William Wallace trône toujours en Ecosse dans les villes qu'il a défendues pour les batailles qu'il a remportées. Ceci, ce n'est pas... Ce n'est pas de a folie ! Il y a plusieurs siècles, les Templiers ont fait des erreurs en restant entre eux et en ne croyant pas ce qu'on leur rapportait. Ils sont restés enfermés dans leur Ordre. Il en a résulté l'immolation par le feu du grand maître des Templiers. Depuis, tout le monde croit la faction éteinte... Alors ils préfèrent rester discrets...

Elle pointa son doigt sur l'écran en fixant Jack.

_ Mais si l'Interference touche à toutes les Sociétés, alors ce ne sont pas uniquement aux Templiers de décider si oui ou non c'est un cas à traiter ou pas ! Ca concerne toutes les factions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Sam 14 Juil - 15:23

Jack écouta attentivement le compte-rendu de la jeune femme. Apparemment, il avait gagné au moins une chose : elle avait fini de lui gueuler dessus ou de lui en vouloir pour l'obscure nuit qu'ils avaient passée et dont ils ne se souviendraient probablement jamais complètement. Lui y attachait pourtant une certaine importance, mais il pouvait comprendre que pour elle qui n'avait visiblement jamais rien fait d'irréfléchi, devait finalement être soulagée de ne pas garder de souvenir de ce qu'ils avaient pu faire.

En attendant, il notait mentalement les informations importantes du problème. Et même de l'énigme. Les pistes semblaient nombreuses, et Jane avaient raison : les Templiers n'étaient pas forcément les mieux armés pour déterminer la source de l'Interférence.

" Oui, la Souillure a bon dos, mais même s'il s'agit d'une de ses manifestations, il faudrait se poser la question de ce qui motiverait tout cela. Ca peut être le prémisse de quelque chose de bien plus grave... peu importe qui est à l'origine de cette Interférence, il doit bien y avoir une raison à son existence. Dommage qu'on ne comprenne pas ce qui est dit... "

Il prit le téléphone des mains de Jane et parcouru l'article, retrouvant les informations que la jeune femme lui résumait. Mais il lacha l'écran des yeux quand elle parla des origines des Templiers, les liens que sa famille avait avec la Société. Elle les assumait, mais parce qu'ils n'avaient présidés à son recrutement, alors que lui oui. Il avait toujours refusé d'être considéré comme le fils à papa pistonné qu'il était pourtant. Mais en l'instant, il avait le sentiment qu'il fallait impérativement lui faire part de cet état de fait avant de poursuivre. S'il voulait qu'elle lui fasse confiance, cela devait nécessairement commencer par là.
Il baissa la tête et son regard se perdit dans le vide.

" Tu suggères quoi alors ? Qu'on convoque une assemblée de représentants des Sociétés pour décider de la marche à suivre ? "

Il poussa un soupir. Ca ne lui plaisait pas, mais il avait pris sa décision.

" Avant qu'on continue, il y a une chose que tu dois savoir à mon sujet. Tu m'as fait confiance, il n'y a pas de raison que la réciproque ne se fasse pas. Personne dans la Société n'est au courant, si ce n'est trois ou quatre recruteurs dans les plus hauts niveaux. Tu décideras ensuite de ce que tu feras, mais avant tout, tu dois me promettre que tu ne révèleras jamais ce que je vais te dire... "

Le ton était solennel, trop sans doute pour évoquer une simple filiation qu'il n'avait pas envie de porter. Mais il voulait lui faire comprendre que c'était quelque chose d'important pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Sam 14 Juil - 16:29

_ J'ai un contact chez le Dragon grâce à ce site. Il peut peut-être nous mettre en relation avec un Illuminati. Mais je sais que Richard Sonnac cherche à envoyer un groupe d'agents... Il y travaille en sous-marin car il se doit de faire respecter une certaine étiquette.

Jansen aimait bien ce Jack directionnel, celui qui était sérieux, opérationnel et professionnel. Et elle lui sourit doucement. Voilà qu'elle appréciait. Là, il parlait le même langage qu'elle, ça lui plaisait. Et pour la peine, cette petite ride sur le front quand il se concentrait, le rendait assez séduisant. Jane aimait les hommes ennuyeux, droits dans leurs bottes avec la tête sur les épaules. Pour tout ça... Elle le dévorait du regard.

Mais quand il reprit, elle fronça les sourcils à son tour et le dévisagea en attendant. Elle songea alors à une très grande annonce, quelque chose qu'il lui aurait caché. Peut-être même qu'il avait vu des choses lui aussi et que comme d'autres, il refusait d'en parler ouvertement ? Elle haussa doucement les épaules et désigna son portable d'un index.

_ Ca a un rapport avec ce dont on parle ?

Selon elle, elle ne lui avait toujours pas donné totalement confiance et ce n'était sûrement pas parce qu'il avait entendu la même chose que lui mais simplement parce qu'il lui donnait l'image de l'homme qu'elle voulait voir et connaître. Et non l'ébauche d'un débauché notoire sans peur ni reproche ni scrupule. Quant à son héritage, tout le monde le connaissait, elle était née Templier et il était normal qu'elle le reste à l'âge adulte. Elle haussa les épaules.

_ Parce que si ce n'est pas le cas, ça ne m'intéresse pas. Et ça ne changera rien si c'est ce qui te fait peur, tu le sais ça !

Et c'était vrai... Elle savait que quoi qu'il lui avouerait, elle s'en fichait. Du moins... Pas dans l'immédiat. Mais elle voulait avancer. Si Jack était aussi réceptif, elle voulait en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Lun 16 Juil - 18:23

Jack acquiesca : oui, ca avait un rapport, même de loin. Il prit une inspiration avant de se lancer.

" En fait, c'est un truc idiot, en y réfléchissant. Mais j'étais jeune et... Tu sais ce que c'est, on a beaucoup d'orgueil et peu de cervelle... Toujours est-il qu'à mon recrutement, mon père voulait déja me bombarder chef d'unité, avec des responsabilités que certains, en 20 ans chez les Templiers, n'avaient jamais eues ! "

Il la désigna de la main.

" C'est ce que tu disais tout à l'heure : être respecté pour ce qu'on est. Si j'étais arrivé avec tout mon héritage... Je n'aurais jamais eu le respect que j'ai maintenant : pour ce que je sais faire et que je fais, pas pour un nom... C'est aussi pour ca que je m'en fiche un peu de ce qu'on dit de moi. C'est toujours mieux que ce qui se dirait si je n'avais pas caché une partie de mes origines, et je le sais parce qu'à la fac de médecine, je l'ai vécu : ceux qui te font des courbettes en espérant des faveurs, ceux qui te méprisent parce qu'ils considèrent que tu as tout... Au final, personne ne se comportais normalement avec moi. A mon recrutement, j'ai donc demander à cacher mon identité. Bon... sans parler du fait que ca a faire enrager mon père... "

Il sourit légèrement à ce souvenir. La colère noire de son paternel quand il avait refusé en bloc les avantages qu'il lui offrait, en terme d'autorité, des quartiers individuels, des ressources illimitées...

Il aurait pu aller directement au but, mais il voulait qu'elle comprenne d'abord ses motivations avant d'arriver à sa conclusion. Bien sur, elle le trouverait sans doute puéril, et elle aurait raison. Lui-même, avec la maturité, admettait dans son fors intérieur qu'il aurait pu se casser une jambe le jour où il avait eu cette idée. Ou tomber le masque depuis longtemps. Cependant, le confort de l'anonymat était difficile à quitter, surtout lorsqu'il entendait ses pairs se plaindre de leurs supérieurs, incluant son géniteur... Dans ces cas-là, il était bien trop heureux de ne pas être inclus dans ces récriminations. Ou que ses camarades ne faisaient pas l'économie des raleries de peur qu'il moucharde - ce qu'il n'avait jamais fait : la loyauté n'était pas un vain mot pour Jack.

En tout cas, il prit une inspiration avant de se lancer. Alea jacta est, qu'il traverse le Rubicon, et il verrait bien si Rome tomberait ou s'il se ferait refouler vers le rivage...

" Tout ca pour te dire qu'à mon intégration, je n'ai pas donné mon vrai nom. Ni même mon vrai prénom. Encore qu'à la maison, on utilise mon surnom assez souvent pour séparer des ancêtres et des cousins... "

Nouvelle inspiration.

" Je m'appelle Adamson, en fait. "

Et il se crut obligé d'ajouter :

" Et mon père, c'est Arthur Adamson... "

Nom que tout le monde connaissait parmi les Templiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mar 17 Juil - 1:10

_ De quoi, le gars que tout le monde confond avec l'alchimiste du début du siècle précédent ?

Vous savez, la célébrité du nom, chez Jansen, ça n'avait rien de bien secret. Et puis, l'héritage se faisant, il n'y avait rien à prouver sinon son mérite. L'enjeu n'était pas le même que pour Jack, au final. Cependant, elle ne comprit toujours pas le rapport entre l'Interférence Statique et son héritage. Elle cligna des yeux et finit par lever les mains avant de crisper les doigts, comme si elle cherchait à capturer quelque chose sans arriver à s'en saisir. Elle grimaça doucement, essayant de toutes ses forces, fouillant dans sa tête autant que possible. Finalement, elle craqua et secoua la tête, visiblement désolée.

_ Et alors ?!

Elle serra les poings en faisant la moue, cherchant visiblement à lui faire comprendre l'intérêt quasi inexistant que cela avait pour elle. S'attendait-il à ce qu'elle saute au plafond ? Qu'elle se fiche de lui ? Qu'elle fasse office de juge en se mettant à le critiquer ? Elle critiquer l'image qu'il renvoyait... Pas l'héritage qu'il portait. Non ça, elle s'en fichait éperdument, ce n'était pas quelque chose d'important pour elle et d'ailleurs, elle s'en expliqua.

_ Tu as choisi la mauvaise personne pour te plaindre, Jack parce que je me fiche totalement de savoir d'où tu viens, je suis l'une des plus mal placée pour avoir quelque chose à dire sur ton nom ! Je suis une Wallace !!!

Elle se redressa et ouvrit les bras en montant d'un ton le son de sa voix. Les yeux ronds, les sourcils hauts, elle ouvrit la bouche en cherchant quoi dire avant de continuer, puis elle montra un endroit dans le vide d'un geste du bras franc.

_ Mon ancêtre a sa foutue statute à Edimbourg, en Ecosse ! Mon père, mon grand-père et quasiment tous les mâaaaaales de ma famille l'honorent depuis qu'il a été révélé que William Wallace avait eu une liaison avec une femme ayant donné naissance à un garçon... Je suis la descendante de William Wallace, dit Braveheart. Tu sais, le gros peinturluré qu'on a déjà vu au cinéma ! Qu'est-ce que...

Encore une fois, elle serra les dents et grimaça, les poings fermés en cherchant ses mots puis elle prit le t-shirt de Jack entre ses doigts, relevant les yeux sur lui avant de secouer la tête en le lâchant.

_ Qu'est-ce que je dois comprendre ? J'en sais rien, ça n'a pas d'importance ! On s'en fiche de ton nom ! Mais là... Là, maintenant, sur l'instant, je... Jack - ou peu importe ton prénom - , je ne comprends ce que ça vient faire dans la discussion là, sur l'instant.

Ses yeux dans les siens, elle chercha, autant que possible une réponse à un millier de questions. Puis elle releva le portable pour lui montrer en tapotant l'écran.

_ Ca... Ca m'importe. Ce qui est important, c'est la mission... C'est rester droit dans ses convictions, ses valeurs, ce qu'on est, son identité ! Est-ce que c'est ton cas ? Tu... Tu as des valeurs, non ? Tu t'y tiens ? Malgré tout ce que moi je peux voir de toi qui est plus facilement négatif que positif... Toi...

Elle posa sa main sur son torse comme pour toucher son coeur.

_ Dans ton fort intérieur, tu ne quittes pas tes convictions... non ? Tu es fidèle à toi-même, pas vrai, Jack ?

Sous entendu : si c'est le cas, on peut se remettre au travail ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mer 18 Juil - 18:17

Jack haussa les sourcils. Bon déja, elle ne s'offusquait pas qu'il ait caché à tout le monde - elle y compris - son identité. En général, les gens, les filles en particulier, n'aimaient pas qu'on leur mentent. Mais visiblement, il n'y avait que le problème, certes plus important, de l'Interférence. Il était néanmoins satisfait d'une chose : ca ne remettait pas en question leur association sur le probleme qui les occupaient.
Néanmoins, il avait l'intention de mettre certaines choses au clair, et ce très posément. En opposition totale avec le bouillonnement que manifestait Jane.

" J'aimerais juste qu'on remette les choses en perspective : il y a une différence entre un type mort depuis tellement longtemps qu'on se souvient juste que c'était un héros, et un type encore bien vivant qui fait chier une bonne part de la Société depuis qu'il occupe son poste. Et si ton unité n'a jamais donné de surnom foireux au Vieux Croulant, faut chercher le problème. Ca, c'est dit. "

Il croisa les bras d'un air tout à fait calme.

" Après, je me moque totalement de l'avis des autres, et c'est pas avec toi que ca va changer : effectivement, mes convictions sont les miennes, et personne ne me les a jamais fait changer aussi facilement. Seulement je connais un paquet de gens qui me tireraient une tête de 6 pieds de long si je leur annoncais que je leur avais menti depuis le début. Ou au moins caché des trucs. Par ailleurs, si ce genre d'annonce devait te faire claquer la porte, je préfère le savoir maintenant, avant de passer du temps sur cette anomalie. Ce n'est pas une mission ordinaire, imposée, où aucun des désignés n'a la possibilité de quitter le bateau. Si on passe trois mois à enquêter et que tu me piques une crise à cause de ca... Ca me gonflerait légèrement. Au moins, les choses sont claires : tu t'en tapes ? Parfait. "

Il prit une nouvelle inspiration, son ton prenant un accent un peu plus agacé, mais toujours d'un calme olympien. Et agacant.

" Maintenant, si tu n'y vois pas d'intérêt, moi j'en vois un gros. Tu veux que le haut du panier nous écoute ? J'ai une oreille attentive à la maison qui sera bien trop heureuse de me rappeler que c'est lui le gradé et qu'il est bien trop bon de me rendre service. Il n'a toujours pas digéré que je l'envoie sur les roses avec ses privilèges, et sera donc bien trop heureux de me prouver que j'ai tord de penser que je peux me débrouiller seul pour seulement imaginer de se mettre contre nous. "

Il haussa les sourcils d'un air "nananère" avant de conclure :

" Tu le vois le rapport, maintenant ? "

Oui, il jouait avec le feu. Elle risquait fort de repartir dans les tours. Mais... Ca l'amusait un peu. Beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Mer 18 Juil - 21:03

Jane se mit à rire et montra le lit d'un pouce avant de hausser les sourcils.

_ Si encore je m'en souvenais vraiment bien, peut-être que ça m'aurait agacée mais... C'est pas un peu d'intimité qui vont me donner l'impression d'avoir été trahie, non...

Elle fronça les sourcils et croisa les bras pour écouter la suite. Bizarrement... Plus elle l'écoutait, plus il lui sembla... Attirant. Le genre "Tiens donc..." Elle tiqua à plusieurs reprises sur la manière dont bougeait ses lèvres quand il parlait ou de la forme que prenaient ses bras quand il les croisait. Et au final ? Elle ne l'écoutait même plus. Elle entendait pourtant ce qu'il disait et ce qui la fit revenir à elle fut sa pause. Elle secoua la tête pour et cligna des paupières pour se reconcentrer sur ses dires. Et d'un coup, Jack devint son héros. Elle décroisa les bras doucement, la machine de son cerveau se mettant à fonctionner à toutes turbines. A sa question, elle leva l'index. Qu'il était beau et intelligent, ce Jack...

_ Voilà qui est doué... Oui...

Elle se retourna en se mordant un ongle et sursauta en revenant vers lui et elle se mit à rire en joignant ses mains puis en les agitant. La Jane qu'il avait face à lui n'avait plus du tout quoi que ce soit à voir avec celle qui s'était réveillée à ses côtés. Vive et animée, elle démontrait d'une force toute autre en cet instant.

_ C'est très intelligent, j'aime beaucoup !

Elle s'agrippa une seconde à son t-shirt en lui faisant un immense sourire.

_ Là tout de suite, je veux bien retourner dans ton truc qui pue le mâle affamé quand tu parles avec des mots pareils.

Mais elle le lâcha presque aussitôt et se mit à faire les cent pas dans la chambre.

_ Cela dit, je pense que ce sera inutile. Richard est de notre côté, c'est convaincre Beatrix qui sera plus compliqué mais je connais un moyen. Sans avoir besoin de faire appel à ton père. Non non, ce ne sera pas utile, je ne pense pas. Je connais quelqu'un... Nous n'avons pas forcément besoin de beaucoup, juste d'une signature pour nous envoyer en mission. Je peux joindre mon contact à New-York pour préparer le terrain. Richard aura juste besoin d'une personne de confiance sur qui on peut compter avec nous. Le genre...

Elle se retourna lentement vers lui.

_ Le genre que tout le monde respecte. Que tout le monde voit comme une image parfaite du Templier. Avec ce nom sur la liste, Richard n'aura pas grand chose à convaincre pour que Beatrix signe l'ordre de mission...

Elle haussa les sourcils. Se pourrait-il que Jansen ne soit pas si éloignée de son ancêtre ? Aussi rebelle que croisée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Ven 20 Juil - 18:32

Jack la regardait d'un air goguenard le temps qu'elle mette les pièces en place et qu'elle comprenne enfin où il voulait en venir, qu'elle laisse tomber une part de ses préjugés pour finalement ce à quoi il pensait. Bon bien sur, il y avait quelque chose dans le regard de la jeune femme qui lui laissait une drole d'impression. A quoi pensait-elle en le regardant ainsi ? Mais cette réflexion quand Mme Ronchon laissa place sans prévenir à Elle Woods. Ainsi, une blonde frivole se cachait derrière les Rangers de Jane ... Intéressant... Mais le changement surpris Jack que cela se vit sur son visage : il avait les yeux écarquillés, les sourcils levés et un sourire amusé en la regardant s'enthousiasmer de sa proposition.
Bon ca ne le faisait pas vraiment rire, et la proposition qu'il avait faite lui faisait mal d'avance : cela présageait des heures et des heures, des jours et même des semaines de lecons faites par son père sur la bonne facon de gérer les affaires Templières, le fait qu'il était trop bon avec son fils et qu'avec l'honneur qu'on lui avait fait, Jack faisait finalement honte à la famille... Non, vraiment, il s'offrait en sacrifice pour cette enquête... un peu pour la gloire... un peu pour la drague...

Mais Jane poursuivit en mentionnant le fait qu'elle disposait déja d'appuis, ce lui lui fit froncer les sourcils... Il croyait la situation désespérée... Au temps pour l'héroïque sacrifice qu'il s'apprêtait à faire... Mais une remarque de Jane ne lui avait pas échappé.

" S'il n'y a que ca pour te faire plaisir, on y retourne tout de suite, et je te garantit que cette fois, tu t'en souviendras... " dit-il en désignant la chambre du pouce et avec son regard de tombeur.

Puis il écouta la suite avec plus d'attention. Sa proposition n'était qu'à moitié sérieuse - quoiqu'il n'avait rien contre un calin quatre étoiles au réveil - et la suite était d'importance. Il fronca les sourcils à la conclusion de Jane.

" "Une image du parfait Templier" ? Ok, mais tu penses à qui ? " demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Ven 20 Juil - 23:51

Jane ne releva pas son invitation. En fait, elle en était bien loin. Elle était partie, les idées faisant leur chemin dans sa tête et son cerveau s'activait à 100 à l'heure. Au début, elle avait pensé que seule la présence de Jack déciderait la grande Beatrix, donneuse des missions. En le dévisageant, elle eut une autre idée. Celle-ci aurait beaucoup plus de poids. Elle savait ce qu'il en coûtait de porter un nom important et de vouloir faire ses propres armes, aussi décida-t-elle que Jack n'avait pas à en subir les conséquences. Elle songea surtout à se débrouiller seule, que chaque idée vienne plutôt d'elle. Ainsi, elle ne lui devrait rien. Et puis, il fallait le reconnaître, elle n'avait pas une confiance aveugle en lui, c'était certain.

Elle ouvrit la bouche, consciente qu'elle risquait - à son tour - de créer l'effet et au bout d'une seconde, elle établit son plan, en seulement deux mots.

_ Mon mari.

Elle sursauta et agita une main.

_ Ex-mari... Enfin bientôt. J'espère.

Il n'était pas célèbre, sauf peut-être dans son unité. Aussi barraqué que Jack, il lui ressemblait même plutôt beaucoup. L'un était un soldat de rang supérieur, l'autre un médecin de renommée... Décidément, Jane avait un archétype, mais pas forcément dans ses armes. Elle haussa les épaules.

_ C'est le genre considéré pour avoir la tête sur les épaules et qui ne croit que ce qu'il voit. On dira que si même lui appuie mes dires... Tout le monde croit ce qu'il dit. On lui donnerait le bon dieu sans confession. Mais avec lui, inutile de passer par ton père. De plus, ce n'est pas toi que ça concerne. J'ai besoin de toi pour appuyer ce que je dis et ce, sans l'intervention de ton père. Les gens te respectent parce que tu donnes l'impression d'un homme avec la tête sur les épaules, droit dans ses baskets. J'ai besoin de cet aplomb pour convaincre mon ex. Disons que tu es mon premier palier... Lui mon second, Richard c'est le troisième et ainsi, j'atteins Beatrix. Je prends mon ordre de mission et je vais à Newport voir ce qu'il en est.

Était-ce une illusion ou bien n'avait-elle pas l'air d'envisager partir à plusieurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Sam 21 Juil - 11:20

Jack marqua un temps d'arrêt. Une part de lui s'était attendu à ce qu'elle parle de lui-même comme l'archétype du parfait Templier. Au lieu de cela, elle sortit deux mots qui le firent bugger. Elle eut beau poursuivre, il resta bloqué sur ces deux mots. Il avait beau plaire aux femmes et tomber amoureux aussi vite qu'on cuit des pâtes, il s'était toujours interdit d'approcher les femmes mariées. Et même si elle était presque divorcée, le "presque" suffisait à heurter ses principes. Une autre part de lui s'agacait qu'un autre type puisse être considéré comme meilleur qu'il ne l'était. Surtout par son ex-femme. Elle était encore amoureuse de lui, ou quoi ?! Non mais sérieusement ! Soit c'était son ex, soit ca ne l'était pas ! Si elle ne couchait plus avec, elle n'avait plus besoin non plus de l'appeler au secours !

SERIEUSEMENT !

La fin l'argumentaire de Jane le ramena sur terre. "Son" ordre de mission ? "Je" va voir à Newport ?

Il leva un index avec l'air interrogatif.

" TU vas à Newport ? Parce que tu crois que Richard, puis Beatrix, après que tu leur aies présenté le prince charmant des Templiers et un accessoire militaire - moi en l'occurence - pour cautionner ta petite escapade, alors que jusque là ils ne t'ont pas écoutée, tu crois disais-je qu'ils vont te laisser aller te promener toute seule ? Toi ? Toute seule ? "

On ne blesse pas l'orgueil d'un Jack. Il se sentait le toyboy passager qu'elle utilisait à sa convenance. Et ca, ce n'était pas son genre. Soit ils travaillaient sur un pied d'égalité, soit il se retirait tout de suite. Et il fallait qu'elle comprenne ca tout de suite. Calmement, mais tout de suite.

" Que je t'explique direct. Si je drague le prince charmant, le roi et en prime la reine mère, c'est parce qu'on travaille ensemble sur ce cas. Ensemble. Pas d'histoire de chef, d'accessoire ou de quoi que ce soit. Juste... des coéquipiers ! Etre un Templier, ce n'est certainement pas faire cavalier seul ! Je sais même pas si ca vaut la peine de passer par le prince charmant si le grand chambellan suffit ! Je veux dire... "

Il commencait à s'énerver, et il savait que quand il s'énervait, les choses se passaient très mal. Il ouvrit donc la main et prit le temps d'une inspiration.

" C'est juste que si tu cherchais le levier pour faire ce que tu veux dans ton coin... ca sera sans moi. Je n'assumerai pas cette histoire juste pour servir tes intérêts. Mais si tu cherches un équipier... "

Il baissa sa main et recroisa les bras, avec une expression de détermination absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Sam 21 Juil - 12:16

Pour la défense de Jack, Jane ne portait pas d'alliance. Ou plus. Mais bizarrement, ils s'entendaient bien mieux depuis qu'ils étaient séparés et qu'ils pouvaient faire leur vie sans rien justifier. Jane était passablement invivable au jour le jour. Elle grimaça et secoua la tête.

_ Hein ?

Elle n'avait pas bien saisi cette histoire de draguer le monde entier mais elle leva une main pour balayer l'air avant de reprendre, surprise.

_ Parce que tu veux venir avec moi ?

Sur quoi elle pouffa de rire.

_ Tu es médecin, Jack, pas agent de terrain, c'est un travail pour nous, pas pour toi. En fait, j'aurais pas imaginé que tu veuilles venir... C'est loin ! Je te rassure, je ne t'ai demandé de draguer personne. Mais tu étais prêt à faire appel à ton père... Moi, je fais appel à toi. Et mon ex. Richard a besoin de soutient alors je lui fournis des voix qui portent. C'est pas plus difficile que ça ! Je ne sers pas mes intérêts, Jack, ne soit pas ridicule ! Je cherche simplement à faire quelque chose contrairement aux autres ! Je n'ai simplement pas imaginé une seconde que tu voudrais venir avec moi !

Pourtant, cette impression assez inconfortable qu'elle se disputait avec son ex ne l'aida pas à se calmer.

_ Je ne me sers pas de toi, Jack, tu te proposes, je dispose ! Je ne fais rien dans mon coin... Mais si tu le veux, enfin...

Elel le désigna des mains et haussa les sourcils.

_ Ok... C'est pas la peine de t'énerver, comme ça...

Et c'était elle qui disait ça ? En soi, elle ne comprenait même pas pourquoi il s'énervait. Elle était déjà étonnée qu'il prenne toute cette histoire si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Lun 23 Juil - 17:38

Jack se renfrogna à nouveau.

" C'est là où tu te trompes. Tu crois que j'ai appris le maniement des armes pour faire joli ? Tu crois que les médecins sont tous planqués dans leur cabinet ? Tu crois que mes gars restent en vie grace à quoi ? Je suis autant agent de terrain que toi, figure-toi. Ma réputation, je ne l'ai pas obtenue en restant vissé derrière un bureau. Après, j'ai du mal comprendre, j'avais eu l'impression que tu étais Jane Wallace vs the world dans cette affaire. Avec ce que tu m'as dit, je croyais que personne ne te donnait le moindre crédit. Or apparemment, tu as plus de soutiens que ca, finalement. Tu as Richard, tu as ton... ton chose, là... Et quasiment Beatrix dans le lot... "

Jaloux ? nan.
Il prit une inspiration avant de poursuivre.

" Tu sais très bien comment sont vus ceux qui voient des trucs que les autres ne voient pas. Mais on parle de quelque chose d'important, et il n'est plus question pour moi de fermer les yeux. Mais si je marche avec toi, j'ai forcément besoin de savoir l'itinéraire de ta randonnée apparemment déja bien organisé... "

Il pointa l'index dans sa direction.

" Mais soit bien sure que partir seule est une erreur monumentale. Personne pour te couvrir, en terrain ennemi... Une erreur. "

Il leva les mains en l'air, genre pas vu pas pris.

" Après je dis ca, je dis rien... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Painkiller Jane

Jansen Wallace

Painkiller Jane

avatar

• Inscrit depuis le : 22/03/2012
• Messages : 154
• Pseudo : Gaia
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2171
• Avatar : Jennifer Garner
• Archétype : Soldat
• Points de compétences : 11

Fichier personnel
Archétype: Distance
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Lun 23 Juil - 18:01

Etait-ce... Etait-ce quelque chose de détestable qu'elle entendit dans sa voix ? Elle fronça les sourcils en l'écoutant, cherchant dans sa voix, son regard ou son comportement un signe comme quoi elle se trompait. Mais non, il s'énervait bien depuis qu'elle avait mentionné son ex-mari. Elle secoua la tête et inspira profondément et reprit en haussant le ton.

_ Parce que tu crois qu'une ou deux personnes de mon côté ça pèse lourd à la cour des Templiers ? Jack, je n'ai pas Beatrix dans la poche ! Richard me croit parce que c'est un original dans l'âme ! Mon ex mari ne me croit pas plus qu'un autre, je dis seulement que si toi tu dis que tu y crois alors les gens commenceront à croire et Richard verra une voie à explorer pour faire signer l'ordre de mission ! Et il s'appelle Jake ! Je ne t'ai pas attendu pour avoir une relation amoureuse, je te ferais dire ! Ce n'est pas mon chose ou je sais pas quoi, c'est quoi ce comportement, de la jalousie ?!

Elle écarta les bras en prenant une voix plus aigüe et continua sans même reprendre son souffle.

_ Tu sais que si ça se trouve, cette nuit, on a rien fait du tout. Alors évite de trop t'emballer, me croire ne revient pas à en déduire qu'on sort ensemble et ça ne te donne pas plus de possibilités qu'avant, et encore moins d'adopter ce genre de regard et de ton quand on parle de mon chose ! De mon mari ! De mon ex !

Elle leva une main en pinçant les lèvres et ferma les yeux un instant pour réussir à se reconcentrer. Finalement, elle reprit son téléphone et secoua la tête en soupirant, visiblement agacée et déjà elle se trouvait dans le salon pour remettre les clés dans sa poche.

_ Merci de me donner une raison de plus de ne pas avoir confiance en toi. Je commençais presque à l'oublier.

Rester dans le flou était quelque chose qu'elle détestait. Ce dont elle avait besoin c'était de voir Jack droit dans ses baskets. Elle avait besoin de lui en temps que pilier. S'il ne pouvait remplir ce rôle, alors ils ne seraient pas plus crédible l'un que l'autre. Elle poussa un profond soupir et se retourna face à lui, les bras écartés.

_ Est-ce que tu es avec moi ? Oui ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

L'Héritier

Jack Adams

L'Héritier

avatar

• Inscrit depuis le : 17/04/2012
• Messages : 223
• Pseudo : Lili
• Points de Talent : 2176
• Avatar : Michael Trucco
• Archétype : Predicateur
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Mêlée
Position: Londres
Armes: 2 épées courtes qu'il manie des deux mains

MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   Jeu 26 Juil - 17:56

Jack réalisait qu'il s'était peut etre un poil emporté. Mais pas question de donner raison à Jane. Elle interprétait mal sa réaction, voila tout.

" De la... jalousie ? Parce que tu crois qu'une nuit dont je ne me souviens pas suffit à me donner envie d'être jaloux ? Je te rassure tout de suite ! Simplement ca m'a surpris, j'ignorais cette information, permet que je digère. Sans parler du fait que, même si ce ne sont que deux autres personnes, ca en fait quand même deux de plus que je ne pensais. Permet que je digère, ok ? "

Il fit quelques pas pour se donner contenance. En plus, c'était vrai, quoi. Il ne la connaissait que de vue, et ils ne s'étaient quasiment pas parlé avant la veille. Il ne se souvenait même pas si elle embrassait bien ! Pas de quoi tomber amoureux, vraiment. Si ce n'est que sa chemise lui allait bien... Mais il avait surtout été refroidit dans son ego de héros sauveur de ces dames seules abandonnées face au monde hostile. Cela lui demandait un temps d'adaptation.
Il prit une profonde inspiration, oubliant qu'il avait choisi de porter le plus puant de ses t-shirts et grimaca quand l'odeur se rappela à son bon souvenir. Il se passa la main dans les cheveux et trouva une excuse toute simple. D'autant plus que les démons de la boisson continuaient danser la sarabande dans son crane. Il les avait ignoré dans l'intensité de la discussion, mais le fait était qu'ils étaient toujours là.

" Tu me prends au réveil d'une sacrée gueule de bois, désolé, je suis pas au top... Moi, j'ai pas encore pris de douche... "

Il la suivit dans le salon et la regarda lui demander si il était avec elle ou non. L'agacement - pour ne pas dire la colère - lui allait bien. Il lui fit un sourire empreint d'une certaine douceur, pour le coup, plus rien à voir avec la petite crise qui précédait.

" Oui. Je te l'ai déja dit, non ? Tu n'iras pas seule. Nulle part. " Il n'y avait rien de péremptoire dans son ton, qu'une douce assurance qu'il serait avec elle pour couvrir ses arrières, qu'elle pourrait compter sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Voulez-vous danser avec moi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voulez-vous danser avec moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret World :: LONDRES :: La Cour des Templiers :: "The Crucible"-