Partagez | 
 

 [BETA TEST] Sweet Dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Anima White

FACTION DES ILLUMINATI

avatar

• Inscrit depuis le : 26/02/2012
• Messages : 14
• Pseudo : June
• Âge : 24
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2082
• Avatar : Olivia Wilde

Fichier personnel
Archétype:
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: [BETA TEST] Sweet Dreams   Lun 27 Fév - 1:04

Sweet dreams are made of this
Who am I to desagree ?


Je me sens mal, très mal. Une sensation bizarre traverse mon corps. Je me pose en position fœtale sur mon lit empêchant les larmes de couler sur mon visage. Si mon père entre, il aura honte. Un agent n'a pas mal. Un agent ne souffre pas. Un agent ne montre rien. Si tu montres tes sentiments tu meurs. Anima, ne pleure pas. Anima, sois forte. Anima, relève toi.

Je me relevais, séchais mes yeux. D'un pas incertain je me tenais face aux immenses vitres de ma chambre. Dehors il pleuvait, une pluie torrentielle. Mon reflet apparaissait au travers, flou mais pas assez pour ne pas voir. Quelque chose avait changé, quelque chose me transperçait. Quelque chose me possédait. Inexplicable. Incompréhensible. C'est comme si on m'injectait une substance qui me traversait de fond en comble. Une substance qui montait trop vite à mon cerveau, mon crâne allait exploser tant la douleur était forte. Anima, regarde toi. A travers les gouttes d'eau je voyais mon reflet mais je ne me voyais pas moi. J'attrapais mon pendentif, le serrais entre mes doigts. Tout en fixant mon reflet je cherchais à m'analyser. Toi, face à moi. Qui es-tu ? Quelque chose avait changé. Tout avait changé. Je ne reconnaissais rien. Encore moins le monde extérieur. Doucement, jambes tremblantes, lâchant mon pendentif et dirigeant ma main vers la vitre j'y approchais mon visage. Sans savoir pourquoi mon cœur se mît à battre plus vite que de raison. Une larme coulait sur ma joue.

Le monde s'écroulait. Le monde tombait, et je tombais avec lui. Je devais me ressaisir, et vite. Réagir et comprendre. Essuyant la seule larme qui ornait ma joue je tournai le dos au monde, m’asseyant sur mon lit. J'attrapais mon ordinateur portable et me mettait à penser. Je devais comprendre. Mais comprendre quoi ? A part la pluie et cette sensation il n'y avait rien. On ne pouvait pas rechercher une sensation, Anima. Je me tournais à nouveau vers la fenêtre, fixant les gouttes d'eau. Je voulais qu'elles bougent, qu'elles sortent de mon champ de vision. Je les fixais, mes yeux se brouillaient. Je les écarquillais d'un coup. Les gouttes n'étaient plus là. Je me levais brusquement, manquant de m'évanouir tant les émotions me prenaient au ventre cette nuit. Je collais ma main à la vitre, encore. Cette fois ci je voyais la pluie différemment. Elle s'arrêtait. Elle s'arrêtait et se redirigeait juste avant d'atteindre le vitrage. Je choisissais où aller la pluie rien qu'en y pensant. C'était faux. Un rêve. Un cauchemar. Je retournais m'allonger, fixant mon plafond. Les heures coulaient au rythme de la pluie. Je le savais maintenant j'étais éveillée. J'attrapais encore une fois l'ordinateur, mais sachant quoi chercher maintenant. En fait, non pas vraiment. Je tapais des débuts de recherches. « Sensation étra », « force mentale survenue ce s ». Anima, que crois-tu ? Si jamais c'est vrai tu ne seras qu'une bête de foire pour les agents. Je tapais pourtant la date du jour dans ma recherche ajoutant « anomalie survenue » suite à ça. Je détournais le regard de l'écran, n'espérant rien. Peut-être que si finalement. Espérant la confirmation de ma folie soudaine. Une barre me tenait à la gorge. Je fixais à nouveau mon écran étonnée du nombre de résultats. Je cliquais sur un lien au hasard, lisant des textes tous plus étranges les uns que les autres. « J'ai fait sortir de l'eau d'un verre rien qu'en y pensant », « une boule bleue est apparue dans ma main ». Je n'étais pas seule. Je devais vérifier, j'attrapais donc la bouteille d'eau se trouvant au pied de mon lit, la dé-bouchonnais tremblant. Je fixais maintenant le liquide s'y trouvant, voulant qu'il sorte de sa cage. Quelques seconde suffirent pour que l'expérience marche. Ma surprise fût telle que ma déconcentration fût immédiate et l'eau s'étala sur le sol et ma jambe. Qu'importe, j'avais réussi. Je devais maintenant savoir à qui m'adresser, et où.

Mon père m'avait un jour parlé d'une sorte d'organisation secrète à New-York, il ne savait pas en quoi elle consistait ni quel était son but. Peut-être pourraient-ils m'aider ? Je ne savais pas à quoi je pensais, ce que j'imaginais, je ne comprenais plus rien. Je fouillais dans les dossiers de mon père, trouvant ce que je cherchais. « NON CLASSE – ORGANISATION/SECTE SECRETE ». A l'intérieur je voyais une adresse non loin d'ici. J'enfilais mon manteau, et sortais malgré la pluie. Dans la précipitation du mouvement je n'avais même pas pensé à un parapluie. Peu importe, la pluie ne me dérangeait pas. Je me rendais à pieds jusqu'à l'adresse trouvée dans ce dossier. Arrivé devant la porte je me sentais idiote.
Idiote parce que si le dossier était classé sans suite c'est qu'il n'y avait rien là bas. Je fixais la pluie tombant du ciel à douces gouttes sur mon visage avant de faire demi tour lorsque la porte s'ouvrit. Je réalisais que je me trouvais sûrement au pied de la maison de quelqu'un. Il allait appeler la police, mais c'était moi la police. Comment expliquer ma présence ici. Je me retournais, pour fixer mon interlocuteur cherchant à toute vitesse une explication au fond de ma tête.

« Anima White, c'est ça ? Nous t'attendions. » Dit-il. Sans comprendre, sans répondre, pas même un hochement de tête je le suivais. Un parfait inconnu qui connaissait mon nom. Je rentrais dans une salle où il me fit poser mes affaires, téléphone portable compris. Où étais-je ? Qui était-il ? Que faisait-il ? Silencieusement je le suivais jusqu'à la pièce suivante. Pièce immense, et remplie de monde. Il me dit de m'asseoir et d'attendre qu'on vienne me chercher. Je ne comprenais décidément rien ce soir, je détestais ça. Attendant là, dans cette salle remplie d'inconnus, je fermais les yeux, attrapant mon pendentif et le faisant vaciller entre mes mains. Anima, qu'est-ce que tu as fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conseil de Venise

EVERYTHING IS TRUE

avatar

• Inscrit depuis le : 04/02/2012
• Messages : 278
• Pseudo : Maître.
• Points de Talent : 2392


MessageSujet: Re: [BETA TEST] Sweet Dreams   Lun 27 Fév - 10:42

[Je me permets quelques libertés, n'hésites pas à me mettre le fouet aux fesses !]

Le Labyrinth, New-York
20:34


    Van White était un homme quelque peu élitiste, oui. Je le savais. Pour cette raison, nous étions convenus de laisser sa fille sur ses traces, semant quelques infos de ci, de là. D'une grande intelligence, Anima était sûrement l'un des éléments que nous attendions tous. Cependant, elle se devait de passer le test. C'était en quelque sorte, le test ultime. Si Anima réussissait, elle était acceptée (j'avais écrit "acceptait", on est quitte sur les fautes ! lol) au sein de l'Elite. Son père avait quelques doutes mais il était surtout un petit peu macho. Pour ma part, j'avais confiance. Je l'avais observée. Pendant quelques jours qui s'étaient transformés en quelques semaines. Anima était une jeune femme d'un tel charisme et d'une telle force que j'en étais impressionnée. Elle me rappelait moi, plus jeune.

    Du haut mon immeuble, jouant avec mon pendentif en triangle entre mes doigts, j'observai. Par cette grande baie vitrée, je pouvais tout voir. Chaque recrue, comme de petites fourmis, avançait, cherchait, fouinait. Alors, mademoiselle White, seras-tu à la hauteur de mes espérances ? Si je pouvais ainsi défier ton bon vieux père et lui prouver à nouveau qui commande et qui a raison... J'ai confiance en toi. Je sais que tu seras dans les premières à entrer dans ce bureau avec la qualification requise pour intégrer notre société.

    Mon pendentif tournait lentement entre mes doigts, illustration de mes réflexions intenses. Et mon coeur se mit à battre plus vite d'impatience lorsque je vis ma recrue de choix arriver dans notre rue. Je relevai le menton pour mieux la distinguer à travers la vitre. Il faisait gris, sombre et ce quartier était miteux, combien de recrues allaient accepter ce test ? Pour le moment, Anima dépassait toutes mes attentes. Elle était la première que je voyais approcher du but. Nous avions besoin d'agents d'élite telle qu'elle et je ne manquerais pas de le rappeler à son père !


[Il y a eu un désistement à la clinique cet aprem donc j'ai eu le RDV avec mon anesthésiste, du coup je sais pas à quelle heure je rentre, j'espère pas tard Wink ]

_________________
There is a Secret World
Everything is true.
Dark Days are coming.
YOU'VE BEEN CHOSEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

Anima White

FACTION DES ILLUMINATI

avatar

• Inscrit depuis le : 26/02/2012
• Messages : 14
• Pseudo : June
• Âge : 24
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2082
• Avatar : Olivia Wilde

Fichier personnel
Archétype:
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: [BETA TEST] Sweet Dreams   Lun 27 Fév - 21:39

[J'peux te fouetter gratuitement ? :mrred:]

Je m'étais assoupie. Pas vraiment endormie en fait. Juste passée dans un monde entre deux. Entre la vie et la nuit. Le brouhaha qui régnait en fond ne m’atteignait plus. Plus rien, ne m'atteignait. J'étais invincible, ou déjà vaincu. Mais je n'étais pas vraiment vivante pour le moment. Un état second qui s'emparait de moi, laissant mon corps sur place, éteignant mon esprit. Seul le bruit de mon pendentif frottant sur la chaîne résonnait dans ma tête. Anima, ressaisis-toi. Anima, réveille-toi. Le monde tournait au ralenti, tout était flou. Les secondes étaient des heures. Rien qu'un clignement d’œil prenait des dizaines de secondes à s'effectuer. Un monde parallèle. Monde où rien était réel. Après tout, je rêvais peut-être encore. Il restait une chance qu'une main se pose sur mon épaule pour me réveiller. Une dernière chance que la douce voix de maman me fasse sortir de ce rêve affreux. Je serai à nouveau moi. Une larme coulait encore une fois sur ma joue. Cependant je n'avais aucune force pour l'arrêter, ni lever la main à mon visage pour qu'elle le fasse.

Une main se posait enfin sur moi. Maman, est-ce que c'est toi... Tout s’accélérait le temps d'un soupir. Le retour à la réalité. Dur retour puisque la main qui m'attrapait n'était ni celle de ma mère, ni celle de quelqu'un de connu. Et merde... J'essuyai vivement la larme qui régnait en maître sur ma joue et fixai mon interlocuteur. Je le reconnaissais maintenant. A mon arrivée ici, il était à part. Assis dans un coin il jouait avec un objet. Je le regardais sans oser parler. Je n'étais plus vraiment moi-même. Je le vis s'asseoir à côté de moi sans comprendre. Sa main n'avait pas quitté mon épaule, et je me rendais maintenant compte qu'elle tremblait. Je savais que c'était à moi de parler maintenant. Après tout, j'étais agent de l'ordre. Je savais gérer mes émotions, réagir en toute situation. Je me reprenais enfin en main. Attrapant la main du jeune homme qui me faisait fasse je compris qu'aucun mot ne le rassurerait. Dans un élan de proximité qui n'était pourtant pas habituel dans la haute société, je serrai l'homme dans mes bras.

A peine quelques secondes plus tard nous nous séparions, restant proches malgré tout. Quelqu'un nous faisait maintenant face à tous. Au balcon qui régnait sur la salle. La personne était dans l'ombre, entourée de deux autres humains. Je n'arrivais pas à distinguer s'il s'agissait d'hommes ou de femmes. Lorsque celui du milieu se mît à parler je me décidai à boire toutes ses paroles pour ne pas en perdre une seule.

« Mesdames et messieurs. Vous êtes ici dans un but précis. Cependant, même les meilleurs d'entre nous doivent passer un test. Test d'aptitude. Test qui nous permettra de voir si nous avons bien choisi nos recrues. Maintenant tournez-vous et regardez la gauche de la salle. Les personnes alignées ici vont vous appeler. Vous allez maintenant vous mettre en rang, suite à l'appel face à la personne qui aura dit votre nom. Vous allez ensuite subir l'épreuve. Pour les meilleurs d'entre vous, nous nous reverrons. Pour les autres, ceci n'était qu'un rêve. »

Je voulais rêver, je ne savais pas ce qu'était ce test, cet endroit cet homme. Mais je voulais de tout cœur rêver. Mon nom retentissait, tous les regards se tournaient vers moi. J'étais la vingt-troisième appelée. J'espérais que mon anniversaire mon porterait chance. Allant d'un pas déterminé vers mon rang malgré la peur qui me prenait soudainement je m'alignai à la perfection avec mes prédécesseurs. La personne qui avait été la plus proche de moi pendant quelques instants n'était pas dans mon rang. Je ne savais pas ce que cela signifiait, mais je doutais la revoir. Je l'ai donc fixé, et je lui ai souri, tout en serrant mon pendentif. J'espérais autant pour lui que pour moi. N'est-il pas étrange d'espérer autant pour un parfait inconnu ? Après tout, tout est étrange ici. Anima, concentre-toi.

L'homme nous servant de guide nous mena dans une voiture, sans vitre évidemment. Nous avons roulé pendant approximativement une demi-heure. D'ordinaire j'aurais su dire exactement où nous étions, mais mon état de fatigue actuel et mes mots de tête me reprenant pile au bon moment je n'y arrivais pas. La voiture s'arrêta. Nous sortions, les uns après les autres. Notre chef de groupe nous annonça aussi froidement que faire se peut notre mission. « Trouvez le QG ». Il y avait deux solutions maintenant. Penser par équipe, penser seule. J'étudiais mes camarades, et me rendais compte qu'il n'y avait que seule, que je m'en sortirai.

Lorsque tous se mirent à pleurer demandant ce qui leur arrivait, s'énervant pour savoir qui leur faisait ça, que leur voulait-on, je prenais la tête me tenant face à notre chef. « Puis-je y aller, Chef ? », un hochement de tête de sa part me fit sourire. C'est parti.

Anima, donne tout ce que tu as. C'était maintenant où jamais. Tout d'abord étudier le lieu. Je ne connaissais pas cet endroit. Nous étions dans une sorte de forêt. J'étudiais les bruits, me concentrant au point d'isoler tout le reste. Étonnement l'isolement mental était une chose que je maîtrisais depuis longtemps, mais pas comme ça. Malgré mon mal de crâne je réussissais à choisir quoi entendre. Cela avait-il un rapport avec mon... pouvoir ? Ou simplement l’adrénaline. Toujours est-il qu'à peine cinq minutes plus tard je savais quelle direction prendre pour retrouver la nuit fracassante de New-York. Je courrai. L'endurance est quelque chose d'essentiel dans mon métier. Et je ne saurais expliquer pourquoi mais je savais qu'il fallait que je me dépêche. Je devais être la meilleure, arriver la première, pour papa. Papa ? Mais Anima, que dis-tu... Jamais il ne saura ça. Trop tard, je courrai, et j'étais déterminée. Me voilà sur la route. Je lisais un panneau « NEW-YORK 3 ». Trois miles. Je prenais mon souffle et me dirigeai à l'entrée de la ville aussi vite que possible. Une fois à l'entrée, je savais quoi faire.

Il me fallut en tout une heure pour retrouver la porte par laquelle j'étais entrée quelques heures plus tôt. Je n'avais plus mal à la tête. J'étais dans un état pitoyable. Pleine de boue et autre gouttes de pluie. Mais j'étais là, j'avais réussi. Je reprenais mon souffle m'accroupissant devant la porte. Un sourire se formait sur mes lèvres. Papa, tu me vois, j'ai gagné.

Gagné... Gagné... Anima, as-tu bien écouté ? Merde. Il n'a pas dit de retourner là où nous étions allés. Il a dit « trouver ». J'avais tout faux. Et mon temps était précieux. Je venais de perdre de longues minutes par un manque d'attention inacceptable. J'aurais du m'en douter, c'était trop simple. J'étais sûre et certaine qu'il y aurait des gens à affronter ou je ne sais trop quoi pour le test. Sûre qu'il ne serait pas si simple. Je retournais en quelques secondes chez moi. Il me fallait mon équipement, mon épée au cas où. Juste au cas où. Un pressentiment. Et maintenant, quête des informations pour trouver le QG. Et je le trouverai, ce QG. Avant tous les autres. Je te le jure, papa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conseil de Venise

EVERYTHING IS TRUE

avatar

• Inscrit depuis le : 04/02/2012
• Messages : 278
• Pseudo : Maître.
• Points de Talent : 2392


MessageSujet: Re: [BETA TEST] Sweet Dreams   Mar 28 Fév - 18:59

Lorsque Anima sortit de mon champs de vision, un sourire naquit au bord de mes lèvres. Elle serait ici dans peu de temps. Je l'entendais déjà dans l'ascenseur qui montait, montait... On la conduisait jusqu'à moi comme le chemin menait le petit chaperon rouge au loup. Et qui sait...

Quand les portes s'ouvrirent, je me retournai et ouvris grands mes bras vers le ciel.

_ Toi aussi, on t'a parlé de la vue ? Elle est fantastique, je trouve, qu'est-ce que tu en dis ?

Je me poussai pour la laisser s'approcher de l'immense baie vitrée et fit signe à mon "singe" de refermer la porte derrière lui en sortant pour me laisser seule avec la première à avoir trouvé le QG.

_ Ce que j'aime le plus, c'est le fait d'avoir vue sur tout et tout le monde, tu vois ? Anima, il faut que tu saches que c'est ce que j'attends de toi, que tu puisses voir d'en haut, toi aussi ! Que tu puisses... Observer le monde à tes pieds. Je ne me faisais aucun doute sur toi et je n'ai pas eu tort. Mon nom est Kirsten Geary et c'est avec moi que tu vas travailler pendant un petit moment. Inutile d'essayer de me doubler, cela dit, tu as beau être intelligente et compétente, tu ne m'arriveras jamais à la cheville.

Je lui fis un clin d'oeil avant de poser ma main sur ma gorge, par-dessus cet énorme pendentif au sigle des Illuminati que je portais en permanence.

_ Bienvenue chez les Illuminati, tu as sûrement choisis la bonne voie, je l'espère pour toi, en tout cas. Ce serait bête d'en arriver jusqu'ici et de décider, finalement que... Et bien que tu préfères ces pourris de Théières ! Ah pour siffler, ils sont très forts. Pour le reste, ma foi...

Je l'observait une seconde avant de reprendre, toujours toute sourire. C'était ma force.

_ Ici, il te sera demandé d'agir, bien, vite, efficacement et sans bavure. J'ai dit : sans bavure. Si tu es là c'est que tu as une idée du pourquoi alors dis-moi, Anima White ! Es-tu prête à faire partie des Illuminati ?

_________________
There is a Secret World
Everything is true.
Dark Days are coming.
YOU'VE BEEN CHOSEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsw.univers-virtuels.net

Anima White

FACTION DES ILLUMINATI

avatar

• Inscrit depuis le : 26/02/2012
• Messages : 14
• Pseudo : June
• Âge : 24
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2082
• Avatar : Olivia Wilde

Fichier personnel
Archétype:
Position: New-York
Armes:

MessageSujet: Re: [BETA TEST] Sweet Dreams   Mar 3 Avr - 15:34

[ dix ans après, mais je t'expliquerai un peu le bordel que c'est en ce moment. Enfin ME REVOILA ! ]

Ça y est, j'ai réussi. Papa, j'y suis. J'ai gagné. L'homme qui me conduisait -je présume- au chef, n'avait pas l'air très heureux de me voir ici. Ou peut-être avait-il pour mission de déstabiliser les nouveaux. Qu'importe, ça ne marcherait pas sur moi. L'ascenseur se stoppait, me laissant fixer les portes jusqu'à ce qu'elles s'ouvrent. Courage, du courage Anima.

« Toi aussi, on t'a parlé de la vue ? Elle est fantastique, je trouve, qu'est-ce que tu en dis ? » J'affichai un air stupéfait. Quelle drôle d'entrée en matière. Bizarre comme accueil. Ne sachant quoi répondre je me contentai d’acquiescer les propos de mon interlocuteur. Il ne s'était pas présenté, mais je présume que lui savait qui j'étais. Au lieu de penser, regarde la vue. Mon regard se détachait de celui de la femme qui se tenait face à moi pour se poser sur les baies en arrière plan. C'est vrai qu'elle est magnifique cette vue. La femme se retirait me laissant tout juste la place de passer. Je m'avançais, comme absorbée par la vue, jusqu'à me retrouver à quelques centimètres du vide. La vitre était claire, et propre. Les gouttes qui tombaient dehors me paraissaient accessible d'un simple touché. Je ne bougeais pas, perdue dans cette magie New-Yorkaise.

Les mots de ce chef me sortirent de cette bulle hors temps que je venais de me créer. Anima. Elle avait prononcé mon nom, elle savait donc bien qui j'étais. Je tournais légèrement et discrètement le regard vers elle. Je savais qu'il me fallait être polie. Elle devait être un grand chef, pour avoir une telle vue. A la suite de ses propos je compris que je ne m'étais pas trompée. Kirsten Geary... Ce nom me trottait dans la tête sans comprendre comment. Il faut dire qu'avec la fatigue accumulée lors de la course à la montre, j'avais épuisé toutes mes ressources vitales. Je chercherai plus tard d'où ce nom me disait quelque chose. « Inutile d'essayer de me doubler ». J'attendis sagement qu'elle finisse avant de lui répondre.

« Je n’essaierai jamais de doubler une personne avec de si grandes baies-vitrées. » Anima, voici la phrase la plus stupide que tu n'as sûrement jamais sortie. Cependant, je l'accompagnais d'un sourire.

Mrs. Geary me faisait un clin d’œil. J’apercevais tout juste le pendentif qui trônait à son cou. J'avais déjà remarqué ce signe chez plusieurs personnes. Certaines l'avaient en pendentif, comme elle, d'autres en tatouage me semble-t-il. Elle me souhaitait maintenant la bienvenue. Enfin, ça voulait donc dire que j'étais des leurs ? Je ne savais pas réellement ce que cela signifiait mais je ressentais un énorme soulagement à l'annonce de cette nouvelle.

« Pour les conditions, il ne devrait pas y avoir de problème. Mais je présume que mon recrutement n'est pas dû au hasard, et donc que vous savez déjà tout cela. » Je marquais un temps de pause, tournant à nouveau mon regard vers les immenses vitres. Une idée du pourquoi ? Pas vraiment non, si ce n'est cet étrange pouvoir sorti de nulle part, peut-être. Je me ressaisissais et la fixai désormais droit dans les yeux.

« Oui, je suis prête. » Prête à quoi Anima ? Tu ne sais même pas de quoi elle parle ? Tu ne sais pas non plus comment tu en es arrivé là ? Alors, tu es prête à quoi au juste ?

Pas le temps pour toutes ces questions, je devais me montrer forte. Ce pourquoi j'enchaînais avec les mots suivants, lui montrant ma détermination à en savoir plus.

« Pourrais-je savoir ce que je dois faire maintenant ? Où dois-je aller ? Je ne veux pas vous faire perdre votre temps, je présume que vous avez des tas de gens à accueillir de la sorte. » Je me taisais, me rappelant le nombre que nous étions à avoir été lâchés dans la nature. Je n'étais pas unique, et j'allais devoir faire mes preuves dans cette nouvelle « famille ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [BETA TEST] Sweet Dreams   

Revenir en haut Aller en bas
 

[BETA TEST] Sweet Dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret World :: NEW-YORK :: Quartier du pont-