Partagez | 
 

 Speak of the Dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Mora Eppeling

The Ginger Bibliogeek

avatar

• Inscrit depuis le : 02/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Anne, Nanou
• Disponibilité : libre
• Humeur : Sketchy
• Points de Talent : 2102
• Avatar : Gemma Arterton
• Points de compétences : 7

Fichier personnel
Archétype:
Position: Londres
Armes:

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Mar 31 Juil - 19:01

_ Je l'espère, je l'espère sincèrement. On s'est trop joué de moi pour que je supporte que cela m'arrive encore une fois.

Elle plissa les sourcils en entendant ses explications. Cela voulait-il dire qu'il avait comme une ligue avec lui en renfort. Elle se demanda combien de personnes étaient s'était ralliées à lui. Assez pour avoir de quoi se battre ?

_ Ca t'ennuies si on va plus vers l'extérieur ? J'ai l'impression que je vais étouffer ici.

En remarquant la façon dont Garin lâcha sa main, Mora replia la sienne plus vivement pour la porter jusqu'à sa propre nuque par gêne.

_ Je n'ai pas grand chose à cacher sur moi. On peut dire que je viens d'une lignée, Les Eppeling, de grands curieux du monde, de l'univers. Depuis des générations, au moins depuis le Moyen-Age, on se passe un savoir à travers des codex cryptés, lié à diverses sujets; mais ce qui nous relie tous c'est la démonologie : l'étude des créatures non référencées. Par rapport à ça, je me retrouve à être la dernière à porter ce flambeau. Je n'ai pas eu d'autre de choix que de l'accepter, c'était tellement précieux. A ce niveau là, je ne suis pas tombée trop mal, j'adore tout ce qui est ancien, poussiéreux, mystérieux, qui a quelque chose à raconter. Je pense que si j'avais pu et eu assez de confiance je sera allée vers l'archéologie. Parfois, j'allie le tout ensemble que je me met à éplucher les manuscrits. C'est comme ça que j'en suis venue à l'Anim-...

Elle se racla la gorge, maintenant qu'ils étaient à l'extérieur ce n'était peu être pas sage de prononcer ces mots.

_ Enfin, tu-sais-quoi. J'ai croisé les données que j'avais. C'est un peu comme un jeu de piste, il y a des indices, ça te fais penser à autre chose et au bout d'un moment, ça commence à prendre sens. Sauf quand les Templiers te tombent dessus parce qu'ils pensent que dès que tu touches à un sujet en rapport à leur histoire, cela leur appartient. J'ai dû faire un marché avec eux, mais différent du notre. Je continue à m'occuper de ma librairie et je profite de leurs relations pour acquérir livres indisponible autrement mais en revanche ils doivent avoir un accès exclusif à certain ouvrages : ceux sur l'occultisme. En gros je leur sert de bibliothécaire privée.

En se tournant sur Garin, plus dans la confidence, elle haussa un sourcil.

_ Ca je peux te l'avouer, ce n'est pas le futur que j'avais envisagé...

_________________
Tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal,
Car le jour où tu en mangeras,
Tu mourras
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garin de Lyons

The Red Hawk

avatar

• Inscrit depuis le : 01/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Garin
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2090
• Avatar : Josh Hutcherson
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Croisé
Position: Londres
Armes: Poings / Lames

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Ven 3 Aoû - 10:39

A sa demande de sortir, il lui désigna les planches de bois servant de coursives et d'escaliers. Il posa ses mains sur la barre de fer qui servait de rambarde puis il se retourna pour y coller son dos et regarda Mora en croisant les bras pour l'écouter d'une oreille attentive. D'une moue des lèvres, il secoua la tête.

_ Eppeling, ça me dit rien comme nom...

A la fin de son histoire, il haussa les épaules.

_ C'est au final une bonne manière de te garder en vue dans leurs rangs.

La façon qu'elle avait eu de récupérer sa main fit sourire Garin. Si elle jouait les effarouchées, ce n'était pas ce qui l'empêcherait d'être lui-même. Ah les femmes... Le point faible de Garin. Il trouvait toujours quelque chose dans le visage d'une femme pour lui plaire. Dans le cas de celle-ci, c'était la rebellion et il eut un sourire en coin. Mais elle lui semblait un peu fragile et de sang assez noble pour le regarder avec une certaine appréhension. Si elle le connaissait mieux, ce serait même avec dégout mais pour l'heure... Il conservait le bénéfice du doute.

Se redressant, il tourna pour se mettre face à la rambarde et regarder autour de lui cet endroit qui était maintenant sa maison : le quartier Darkside.

_ Ce n'était pas non plus celui que j'avais envisagé. Pour tout avouer, je n'avais même pas espéré un seul avenir il y a seulement dix ans. Je voyais la mort comme un cadeau, comme une délivrance. En fait, quand j'ai été blessé, je ne m'attendais qu'à une chose, en finir. J'étais content que tout ça soit enfin fini. Des médecins en ont décidé autrement. Et ça me va très bien, au final. J'aurais pas pensé, c'est tout...

_________________
"Tu avais une place au Temple mais cela ne te suffisait pas.
Il fallait que tu aies davantage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mora Eppeling

The Ginger Bibliogeek

avatar

• Inscrit depuis le : 02/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Anne, Nanou
• Disponibilité : libre
• Humeur : Sketchy
• Points de Talent : 2102
• Avatar : Gemma Arterton
• Points de compétences : 7

Fichier personnel
Archétype:
Position: Londres
Armes:

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Ven 3 Aoû - 14:04

_ Non, je ne pense pas qu'Eppeling puisse te dire quoique ce soit. Ce nom est apparut autour du XIXème siècle.

Elle le regarda avec une pointe de soupçon dans les yeux. Il n'avait pas voulu l'avouer haut et fort mais à travers la conversation qu'il avait pu avoir avec Rook elle avait décelé certaines pistes. Si elle restait sur ses gardes, c'était parce qu'elle n'arrivait pas à le cerner, le peu qu'il lui en avait dit sur lui ne l'aidait pas à recoller les.

_ Le Destin ou Dieu, peu importe la façon dont tu veux l'appeler, t'as donné une seconde chance. Arriver au seuil de la mort et s'en relever à parfois cet effet sur les gens. C'est une bonne chose que tu l'aies vu comme une prise de conscience morceaux. Ca prouve que tu as su te relever même après être tombé au plus bas. Quant à ta vengeance, j'espère qu'une fois assouvie tu trouveras une vraie raison de vivre. Retrouver ta fille et être auprès d'elle ne te motives pas plus ? Je sais à quel point chasser les fantômes du passé peu transformer les gens.

Les bras croisés, elle regardait le sol assez troublée par ces pensées.

_ C'était comment ? Je veux dire l'Au-delà ? Je demande ça d'un point de vu purement académique bien entendu. Je ne suis pas cartésienne et je ne crois en aucunes religions. Mais dans le monde dans lequel on vit, j'ai parfois l'impression que même la mort ou la vie n'a plus de sens. Tout est possible.

Mora releva sa tête pour attraper le regard et la reaction de Garin au passage. Cela lui arrivait souvent de se poser des questions métaphysiques, surtout dans ses recherches sur les mythologies et bon nombre de fois son esprit s'y perdait. Elle n'était pas sûre elle même en quoi elle croyait.

_________________
Tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal,
Car le jour où tu en mangeras,
Tu mourras
.



Dernière édition par Mora Eppeling le Ven 3 Aoû - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garin de Lyons

The Red Hawk

avatar

• Inscrit depuis le : 01/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Garin
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2090
• Avatar : Josh Hutcherson
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Croisé
Position: Londres
Armes: Poings / Lames

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Ven 3 Aoû - 15:10

A sa question, il tourna d'un coup la tête vers elle. Il ne souriait plus, il ne riait pas non plus, il était à demi pensif. Finalement, il baissa les yeux, cligna des paupières et reprit l'observation du mur face à lui à quelques mètres devant où une fenêtre venait de se fermer. Rentrant la tête dans les épaules, il croisa les bras sur la barre de fer et soupira longuement en se penchant. C'était bien la première fois qu'on lui posait la question. Il se mordit plusieurs fois les lèvres et réfléchit. L'idée même de se souvenir ne lui était pas très plaisant.

_ C'est comme... Un gros trou blanc. On sent plus rien, on n'entend plus rien, on ne voit plus rien. On n'est plus vraiment soi-même, on est quelque chose d'autre. On ne se pose plus aucune question mais on n'a pas toutes les réponses qu'on cherchait toute notre vie pour autant.

Il haussa les épaules, fit une moue et s'humecta les lèvres avant de reprendre dans un reniflement.

_ On n'a même plus froid. Au final, on est plutôt bien. Sauf qu'on ne sait plus son nom... En fait, c'est quelque chose d'étrange, on sait qu'on existe encore mais on ne sait pas sous quel nom, quel genre... On est... à nouveau un rien. Un homme, une femme, un enfant, un adulte, qu'est-ce qu'on pense, au final ? Rien du tout. Tout est mort et insignifiant. On oublie sa vie petit à petit, on revoit les dernières images comme un film sans son et les images en accéléré. Jusqu'à sa naissance, j'imagine et c'est la fin. Je crois que je n'en étais plus très loin quand je me suis réveillé. Je n'en garde que des impressions parce que je suis revenu à moi mais j'imagine que le principe, c'est de tout oublier.... Pour tout recommencer.

Il parlait avec une voix de plus en plus lointaine. Au bout d'un moment, il inspira profondément et tourna la tête vers Mora pour reprendre.

_ Et puis... A un moment donné, le froid nous gagne. La douleur aussi... Les images ralentissent, les souvenirs les plus marquants s'arrêtent de défiler sans qu'on en ait conscience. Et enfin... on ouvre les yeux pour se rendre compte que... En fait, on se contentait de faire un mauvais rêve.

Finalement, il eut un faible sourire en pouffant de rire discrètement.

_ J'ai jamais été très proche de la religion, non plus...

_________________
"Tu avais une place au Temple mais cela ne te suffisait pas.
Il fallait que tu aies davantage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mora Eppeling

The Ginger Bibliogeek

avatar

• Inscrit depuis le : 02/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Anne, Nanou
• Disponibilité : libre
• Humeur : Sketchy
• Points de Talent : 2102
• Avatar : Gemma Arterton
• Points de compétences : 7

Fichier personnel
Archétype:
Position: Londres
Armes:

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Ven 3 Aoû - 19:23

_ Ca remet en doute pas mal de théories sur le sujet. On peut définitivement enlever l'aspect chrétien du jugement dernier avec d'un côté le mal et le bien. On est plus proche du bouddhisme ou de certaines pensées animistes où tout est histoire de cycles. Mon arrière grand-mère, pensait que la mort nous faisait voyager sur différents "états de conscience" comme elle les appelait, d'autres dirait plans astraux. Proche du rêve sans en être vraiment un, elle a nommé cet état de transition les limbes. Je ne sais pas comment mais elle a été capable de faire un aller et retour. Dans ses écrits elle disait qu'elle était "au delà de notre ère", dans une cité époustouflante perdue entre le sable et l'océan et baignée d'or et de lumière. Jamais je n'ai pu définir le vrai sens, jusque là j'émet l'hypothèse du voyage dans le temps. Mais au vu de ses cartes, c'était bien avant ou alors bien après le notre.

A cet instant Mora se prit les tempes entre ses mains et alla poser ses coudes sur la rampe en fer.

_ Ah mais pourquoi je te raconte ça. Ca n'a absolument aucun sens. Je n'arrive pas à mettre de l'ordre dans tout cela. Durant ces dernières années, j'ai vu tellement de choses improbables se produire. Des gens apeurés de leur propre ombre. Des disparitions ou bien des apparitions inattendues. Je me suis toujours mise dans la tête de trouver les réponses à toute ces questions. Or plus je cherche, et le nombre de questions surpassent celle des réponses. C'est sans fin.

Elle tourna la tête sur Garin, ses avant-bras contre sa tête rousse. La fatigue et la nervosité qu'elle avait engrangé s'évaporait peu à peu à mesure qu'elle laissait ses pensées s'envolées.

_ Tu dois vraiment me penser tarée, si ça ne l'était pas déjà avant...

Elle pouffa de rire, et posa sa mâchoire dans la paume de sa main pour être plus à l'aise.

_ Ca ne te manques pas des fois ? Quand tu vois l'évolution du monde... Ca ne te donnes pas envie de revenir à comme cela était avant ?

_________________
Tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal,
Car le jour où tu en mangeras,
Tu mourras
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garin de Lyons

The Red Hawk

avatar

• Inscrit depuis le : 01/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Garin
• Disponibilité : Libre
• Points de Talent : 2090
• Avatar : Josh Hutcherson
• Points de compétences : 9

Fichier personnel
Archétype: Croisé
Position: Londres
Armes: Poings / Lames

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Ven 3 Aoû - 23:15

Il l'écouta attentivement et sourit progressivement en l'observant. Si elle savait... Garin n'avait jamais connu meilleure chose que ce petit voyage à travers les siècles. A dire vrai, s'il avait dû s'en souvenir, certainement qu'il aurait vomis à l'idée d'être trimballé à travers les siècles. Si c'était aussi dynamique que son voyage à travers les limbes, alors il ne voulait plus jamais voyager ! Ou bien prendre une épée dans le ventre. Cette blessure même qui lui tirait encore l'estomac et ses muscles quand il les contractait ce qui, vu son état habituel de nervosité, était plus fréquent. Mais le fait d'établir ce lien de conscience avec Mora le modifiait, d'une certaine manière. Garin avait toujours beaucoup plus confiance dans les femmes. Même souvent aveuglément. Une erreur qu'il avait déjà commise une fois mais il avait pardonné... Etrangement. Il pouffa de rire doucement quand elle se dissimula dans ses mains.

_ Non, ce n'est pas si ridicule si on estime le monde dans lequel nous sommes, non ?

A sa nouvelle question, il haussa les épaules. Il avait confiance, oui, un peu rapidement, d'accord, mais il n'avait aucunement envie d'entendre ses questions relatives à son arrivée en ce siècle. Des questions qu'il se posait lui-même, d'ailleurs. Et il serait trop frustré de ne pouvoir apporter de réponses. Dans un léger sourire énigmatique quoique pensif, il reprit.

_ Je pense que... La liberté au 21e siècle est bien plus vaste et le progrès dans la médecine, par exemple, le voyage, la connexion du simple individu au monde entier, je pense que tout ça fait que... Non... Ca ne peut manquer à personne les siècles précédents. Je ne suis pas un grand historien des derniers siècles, je suis meilleur dans cette époque que tu appelles le Moyen-Âge, cette époque féodale. Encore que, je n'ai pas beaucoup écouté en cours d'histoire.

Il rit à nouveau en tournant la tête vers elle. Finalement, il se tourna complètement pour lui faire face, un coude sur la barre de fer, l'autre posé sur le premier, appuyé et il pencha la tête.

_ J'étais un petit garçon assez dissipé même si je respectais les règles, contrairement à d'autres. J'étais toujours embarqué dans les histoires farfelues. Mon meilleur ami d'enfance adorait défier l'Ordre alors parfois on les espionnait. C'est comme ça qu'on a découvert l'Anima Templi : on y a vu un rituel qui lui était consacré. Il y a quelques années, si j'avais dit ça, on m'aurait ri au nez. Aujourd'hui, on va simplement me regarder comme si... J'avais ouvert l'objet d'une nouvelle enquête pour les joyaux de la couronne. Mais non... Je n'ai aucune envie de revenir comme c'était avant. J'aime ce siècle riche en émotions en rebondissements ! Un siècle qui ne restera pas dans les mémoires d'histoire comme d'une longue périodes de guerres entre religions ou entre couleurs de peau.

_________________
"Tu avais une place au Temple mais cela ne te suffisait pas.
Il fallait que tu aies davantage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mora Eppeling

The Ginger Bibliogeek

avatar

• Inscrit depuis le : 02/04/2012
• Messages : 141
• Pseudo : Anne, Nanou
• Disponibilité : libre
• Humeur : Sketchy
• Points de Talent : 2102
• Avatar : Gemma Arterton
• Points de compétences : 7

Fichier personnel
Archétype:
Position: Londres
Armes:

MessageSujet: Re: Speak of the Dead   Sam 4 Aoû - 12:47

_ Pas si ridicule... tu es bien l'un des seuls à me le dire. Je vois des choses que d'autres ne sont pas capable de voir. Si ça c'est pas être chtarbée, alors là je sais pas ce que c'est. Toujours planquée dans la bibliothèque parce que je m'y sentais plus en sécurité que dans ma propre chambre, là je pouvais littéralement entrer dans des histoires et laisser de côté cette réalité. Quand j'ai appris que certaine des créatures que je voyais étaient vraies, j'ai frisé l'apoplexie et je crois que... là dedans -elle fit un signe en entortillant son index à côté de sa tempe- ça ne s'est pas remis correctement en place.

Alors que Garin lui faisait maintenant face, elle se tourna également dans sa direction par mimétisme.

_ Oh tu te trompes... Les guerres entre religions et couleurs de peau sont toujours là, mais plus sournoises. Aujourd'hui on peut mettre la pression en menaçant d'utiliser des armes de destruction massives. La guerre ne se bat plus que sur les fronts, elle se fait aussi par rapport de force, de façon invisible. Il te suffit de regarder comment cela se passe entre les sociétés secrètes. On en est plus au stade du putsch et du coup d'état. Un seul mot et des petits génies de l'informatique sont capable de priver des villes entières de leur ressources. Avant la guerre ce n'était que les soldats qui la faisaient, maintenant c'est le globe entier et tout le monde peut être visé. L'échiquier à changé de proportion, il est gigantesque. Voilà ce que le 21ème siècle a apporté, la démesure. Et je ne suis pas sûre d'être capable de tenir la distance.

Elle soupira, lasse alors que la nuit d'encre les avait enveloppés de son long manteau épais. Plus elle parlait et plus sa carapace de libraire aigrie s'estompait.

_ Ca t'embêterais de me raccompagner jusqu'à chez moi ? Ton ami m'a bandé les yeux pour me faire arriver jusqu'ici. Il avait vraiment l'air parano. Et même si il ne l'avait pas fait, je serais incapable de me repérer. J'imagine qu'on est du côté de Darkside vu les odeurs du marché. Je suis une quille, oui monsieur, mon sens de l'orientation ne vaut pas un rond. Non non, je n'exagère pas.

_________________
Tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal,
Car le jour où tu en mangeras,
Tu mourras
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Speak of the Dead   

Revenir en haut Aller en bas
 

Speak of the Dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret World :: LONDRES :: Quartier DARKSIDE-